Du jamais vu dans l’histoire d’Anderlecht: l’ultime preuve que Vincent Kompany est bel et bien l’unique boss sportif?

Photo News
Photo News

Durée de la CP : 2 minutes. Si les effectifs réduits des rédactions en période estivale et la présence d’un Facebook Live limitant la marge de manœuvre des journalistes font partie des raisons de cette désertion, c’est surtout le discours lénifiant de Simon Davies, et le fait que ce ne soit pas l’ultime décideur qui soit envoyé à la CP qui expliquent l’absence des journalistes. Comme ce n’est pas Simon Davies qui a le dernier mot, on le sent sur la défensive, nous offrant une communication totalement vide de contenu. Lors de son arrivée, Vincent Kompany avait annoncé assumer ses responsabilités et accepter de prendre les coups. Dans ce cas, il conviendrait mieux de marquer de sa présence le rendez-vous hebdomadaire. Ou permettre à son adjoint d’être plus loquace. « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement », disait en effet Boileau au 17e siècle.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • photo news

    Par Philippe Gerday

    Allemagne

    Kai Havertz, le «talent du siècle» de la Bundesliga

  • BelgaImage

    Par Xavier Thirion

    Anderlecht

    Anderlecht vainqueur de la Coupe des Coupes en 1976: «On trouvait ça normal alors que c’était exceptionnel!»

  • @News

    Par Philippe Gerday (avec S.M., G.R. et J.V.)

    Division 1B

    La Division 1B se cherche une nouvelle identité

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous