Trump vante sa popularité lors d’une visite dans la ville endeuillée d’El Paso

Trump vante sa popularité lors d’une visite dans la ville endeuillée d’El Paso

Parti au Texas pour rencontrer des victimes de la fusillade meurtrière d’El Paso, le président américain Donald Trump a rendu hommage aux médecins et infirmiers d’un hôpital avant de dériver hors de ce moment solennel pour leur mentionner ses nombreux supporteurs dans la ville.

>Fusillade au Texas: la mère du tireur d’El Paso avait prévenu la police que son fils avait un fusil d’assaut

«On parle de vous partout dans le monde», leur lance le président américain, d’après la vidéo de cet échange filmée mercredi à l’hôpital University Medical Center d’El Paso et diffusée jeudi par une chaîne locale.

Puis, rapidement, il mentionne un meeting de campagne qu’il avait organisé dans cette ville du Texas en février. «Ca c’était de la foule», lâche-t-il, en affirmant qu’il y avait encore «deux fois plus» de supporteurs dehors.

« O’Rourke le fou »

Dans le même souffle, il tacle le candidat démocrate à la présidentielle de 2020 Beto O’Rourke, originaire d’El Paso, qui avait organisé un meeting ce même jour de février pour protester contre sa venue.

O’Rourke «le fou», poursuit Trump, «avait genre 400 personnes dans un parking».

L’homme d’affaires a déjà été critiqué par le passé pour des réactions publiques pouvant apparaître insensibles en temps de tragédie, comme lorsqu’il avait lancé des rouleaux d’essuie-tout à des habitants de l’île de Porto Rico, qui venait d’être frappée par un ouragan dévastateur en 2017.

Mercredi, le président américain s’était rendu à El Paso pour rendre hommage aux victimes d’un jeune homme qui a tué samedi 22 personnes, en majorité hispaniques.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Pour Trump, Twitter et Facebook représentent un combat très personnel.

    Par Christina Brause et Clemens Wergin («Die Welt»)

    Lena

    Le combat mondial pour la domination d’internet

  • Joe Biden et Kamal Harris, un tandem masqué pour les démocrates.

    Par Kessava Packiry

    USA

    Présidentielle aux Etats-Unis: des conventions à l’ombre du coronavirus

  • TRUMPGOLF

    Trump, ou comment diriger un pays depuis son club de golf

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous