Lukaku, Hazard, Tielemans, Praet: les Diables rouges ont déjà beaucoup bougé lors de ce mercato 2019

Lukaku, Hazard, Tielemans, Praet: les Diables rouges ont déjà beaucoup bougé lors de ce mercato 2019

Dix des vingt-huit Diables rouges de la dernière sélection de Roberto Martinez, donnée en fin de saison dernière avant d’affronter le Kazakhstan et l’Écosse en vue de l’Euro 2020, ont changé de club lors de ce mercato estival 2019. Et ce nombre, gonflé par les transferts de Romelu Lukaku et Dennis Praet jeudi, pourrait encore augmenter d’ici fin août.

Le transfert le plus marquant aura évidemment été celui d’Eden Hazard, arrivé en grande pompe au Real Madrid après sept ans à Chelsea. Le capitaine des Diables, qui a signé jusqu’en 2024 au Bernabeu, pourrait encore passer un cap chez les Merengue sous la direction d’un certain Zinédine Zidane, idole de jeunesse du Brainois.

Autre pierre angulaire du système de Roberto Martinez, Romelu Lukaku a lui quitté Manchester United pour rejoindre l’Italie et l’Inter Milan d’Antonio Conte, désireux de compter ’Big Rom’ dans son effectif. Malgré un bilan de 42 buts et 13 assists en 96 rencontres à United, l’international belge le plus prolifique de l’histoire (48 buts) n’est jamais réellement parvenu à faire l’unanimité dans les travées d’Old Trafford.

Comme Eden Hazard et Romelu Lukaku, Vincent Kompany et Simon Mignolet ont quitté la Premier League. Ils ont tous les deux opté pour la Belgique, l’un endossant le rôle de joueur-entraîneur au Sporting d’Anderlecht, l’autre devant régler le problème récurrent des gardiens au Club de Bruges.

D’autres ont traversé la Manche dans l’autre sens, comme Dennis Praet, Youri Tielemans et Leandro Trossard. Les deux premiers se retrouveront d’ailleurs sous le même maillot à Leicester City après avoir déjà joué ensemble à Anderlecht. Praet arrive en Angleterre après trois saisons abouties à la Sampdoria alors que Tielemans, prêté par l’AS Monaco chez les Foxes lors de la seconde moitié de saison, a déjà convaincu de nombreux observateurs outre-Manche. Quant à Trossard, artisan du titre du KRC Genk la saison dernière, il a forcé un transfert à Brighton après une saison prolifique, garnie de 22 buts et 11 assists toutes compétitions confondues. L’ailier, retenu plusieurs fois par Roberto Martinez, pourrait enfin ouvrir son compteur cap chez les Diables rouges.

Thorgan Hazard a lui rejoint Axel Witsel au Borussia Dortmund. Progressivement passé devant Yannick Carrasco dans la hiérarchie du Catalan, il a encore franchi un palier. Après avoir compilé 46 buts et 44 passes décisives en 182 matches en cinq ans à Mönchengladbach, il a désormais l’occasion de briller au plus haut niveau européen.

Thomas Vermaelen, arrivé en fin de contrat du côte du FC Barcelone, a opté pour un défi exotique du côté du Japon en s’engageant au Vissel Kobe à 33 ans.

Enfin, le gardien Hendrik Van Crombrugge a quitté la KAS Eupen après six ans de bons et loyaux et services pour s’engager à Anderlecht.

Avenir incertain pour certains Diables

Mais d’autres joueurs, anciens ou proches du noyau national, ont aussi changé de club cet été. Comme Laurent Depoitre (1 sélection), qui a quitté Huddersfield pour revenir à La Gantoise où il avait été déterminant dans la quête du titre en 2015.

Dedryck Boyata (16 sélections) a décidé d’abandonner le Celtic pour rejoindre le Hertha Berlin. Évoluer en Bundesliga, à un niveau plus élevé qu’en Écosse, pourrait lui permettre de revendiquer davantage en équipe nationale. Anthony Limbombe (1 sélection), a lui été prêté par le FC Nantes au Standard.

Benito Raman et Dodi Lukebakio, compères d’attaque au Fortuna Düsseldorf la saison dernière où ils ont marqué 10 buts chacun en Bundesliga, ont eux aussi changé d’air. Le premier a été transféré définitivement à Schalke 04, le second est prêté par Watford au Hertha Berlin.

D’ici la fin du mercato, des joueurs comme Michy Batshuayi (Chelsea), Christian Benteke (Crystal Palace), Kevin Mirallas (Everton) ou encore Timothy Castagne (Atalanta) pourraient encore changer de club, à l’instar de Yannick Carrasco toujours en Chine mais qui n’a pas caché ses envies de retour en Europe à la fin de la défunte saison.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @News

    Par Guillaume Raedts

    Anderlecht

    Michel Vlap est sur courant alternatif à Anderlecht

  • Lionel Messi - ici, entre deux joueurs du Borussia Dortmund lors de la première journée de la Ligue des champions, mardi soir
: le Barça a finalement accepté de régler l’ardoise fiscale à sa place...

    Par Yann Philippin (Mediapart), Begona Ramirez (InfoLibre) et EIC - European Investigative Collaborations

    Football

    Football Leaks: le nouveau dribble fiscal du clan Messi

  • Ilaimaharitra est déjà l’un des cadres de Belhocine.

    Par Maxime Stévenne

    Charleroi

    SC Charleroi: un onze qui rafle 90% de temps de jeu

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pierre-Yves Dermagne

    Ventes de Voo et de Win: Enodia et Nethys ont cinq jours ouvrables pour répondre au ministre

  2. Stéphane Moreau (à gauche) et François Fornieri sont à la fois dans la société vendeuse et dans la société acquéreuse.

    Nethys a vendu Win à Fornieri sans mise en concurrence: les dessous de l’accord

  3. La Ville de Bruxelles assume simplement ses obligations de propriétaire
: entretenir le bien pour permettre le maintien de son exploitation, guère plus de 1,5
million par an.

    Le stade Roi Baudouin maintenu: aucun gouvernement ne veut payer pour un nouveau stade national

La chronique
  • Nethys: Putsch en bord de Meuse

    N ethys. Pour beaucoup au nord du pays, ce nom reste inconnu. Celui de Publifin l’est sans doute moins, car il est lié au versement de jetons de présence à des mandataires wallons pour leur participation à des comités fantômes. Ce scandale de la gouvernance qui a éclaté il y a trois ans, a pourri la vie politique en Wallonie, mettant particulièrement à mal le PS d’Elio Di Rupo, obligé de jeter deux membres clés hors du parti : Stéphane Moreau, patron de Nethys et bourgmestre d’Ans et André Gilles, président de Publifin et homme fort de la province. L’éviction a fait grand bruit car les deux hommes étaient aussi des membres clés du Club des 5 connu pour décider de tout à la très puissante Fédération liégeoise du PS. L’affaire Publifin/Nethys a donné naissance à une Commission d’enquête et, jumelée à l’affaire du Samusocial, elle a inspiré à Benoît Lutgen (CDH) l’idée d’éjecter les socialistes du pouvoir wallon au nom de la gouvernance.

    Ça, c’est...

    Lire la suite

  • Un scrutin en Israël qui ne résout rien et occulte l’occupation

    Une élection sans vrai vainqueur, cela existe. Les Israéliens viennent de le prouver ce 17 septembre alors qu’ils étaient appelés, pour la seconde fois cette année, fait sans précédent, à élire un nouveau Parlement (Knesset). Les deux principales formations, arrivées à égalité en tête le 9 avril dernier, restent grosso modo sur leurs positions : ni le Likoud nationaliste du Premier ministre Binyamin Netanyahou ni « Bleu et blanc », le parti de centre droit emmené par l’ex-général Benny Gantz, ne font de percée décisive et...

    Lire la suite