Accueil Société

Abattage rituel: deux visions s’affrontent

Dimanche, c’est l’Aïd el-Kebir, la fête du sacrifice, l’une des plus importantes des fêtes islamiques. En Flandre et bientôt en Wallonie, l’abattage rituel sans étourdissement est interdit. Pas à Bruxelles, ce que déplore Gaia.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Deux communiqués très divergents sont parvenus dans les boîtes mail des journalistes, ce vendredi. L’un, signé par l’association de protection animale Gaia, déplore que parmi les trois Régions du pays, celle de Bruxelles-Capitale soit la seule à continuer d’autoriser l’abattage d’animaux sans étourdissement. Dix-sept associations se sont jointes à Gaia pour demander au nouveau gouvernement bruxellois et au parlement d’interdire l’abattage sans étourdissement en Région de Bruxelles-Capitale.

L’autre communiqué, publié par l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB), regrette que l’abattage rituel soit remis en question par l’évolution des lois du pays : « L’observance de ce rite dans et en dehors du cadre de la Fête du sacrifice (l’Aïd el-Kebir qui a lieu ce dimanche, NDLR) est dès lors devenu extrêmement compliquée, voire impossible, pour les fidèles musulmans puisque l’abattage rituel n’est accepté qu’en Région de Bruxelles-Capitale. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par stals jean, vendredi 9 août 2019, 23:55

    En marge de ces sempiternelles polémiques; avec ou sans étourdissement préalables, ce que je trouve particulièrement scandaleux, au-delà de la souffrance animale inutile, c’est de donner aux croyances religieuses, les plus imbéciles qui soient, plus de pouvoir que les lois inscrites aussi bien dans les Codes Civils des Nations que dans les Chartes Universelles élaborées aux cours des siècles par ces mêmes Nations. De sorte qu’autoriser que ce soit à l’occasion ou non de cette « fête du sacrifice » l’abattage sans étourdissement préalable de millions d’animaux, c’est encourager fortement ces religieux à se croire aux dessus des lois des Hommes. Les « patrons », aussi sadiques aussi criminels soient-ils, des trois religions monothéistes, la juive en premier, la chrétienne et la musulmane ensuite se sont toujours considérés pendant des siècles et des siècles sinon des millénaires, comme les maîtres absolus du Monde connu. Ces temps la sont bien entendu sur le point d’être révolus, « dieu merci »... En effet les rabbins et les curés ceux du vatican y compris, à part les pédophiles, sont bien souvent rangés au rang de petits rigolos insignifiants…Les imams, leurs acolytes et leurs collabos surtout les barbus, surtout les voilées, par compte, sont en train de re- prendre du poil de la bête ; c’est le cas de le dire, et par les temps qui courent, les moutons qui remplacent à la tonne, à l’insu de leur plein gré, le fils d’Ibrahim en savent quelques chose…Bruxelles capitale de l'Europe, aux mains des religieux musulmans par socialistes interposés reste au dessus des lois, c'est doublement scandaleux...

  • Posté par Christian Radoux, samedi 10 août 2019, 1:46

    Je voudrais ajouter un commentaire à votre excellent texte, que j'approuve entièrement. On m'a reproché plus d'une fois de ne pas comprendre le mythe du "sacrifice d'Abraham", fétide source de cette barbarie. Oh que si, je le comprends ! Résumons : un "prophète" (hum...) était prêt à zigouiller sa progéniture pour complaire à un "dieu" (hum... hum...), qui lui présentait ça comme son dernier caprice. Voilà qui est en effet admirable et doit enseigné, respecté, vénéré, dans tous les enseignements mahométans. Par parenthèse, on retrouve les mêmes crapuleuses stupidités dans le calotinisme et des tas d'autres sordides foutaises du même genre dans ces maladies mentales, ces poisons que sont les religions, Toutes les religions. A bas l'obscurantisme.

  • Posté par Pablos Gino, vendredi 9 août 2019, 23:41

    Est il encore besoin de parler de cette pseudo fête "de la grande bouffe" comme notre fête de Pâques et de Noël d'ailleurs .

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs