Accueil Culture Cinéma

«Je vois parfois le fait d’être acteur comme un reportage»

Nommé 6 fois aux Oscars, « Spotlight » raconte comment une équipe du « Boston Globe » a enquêté pendant 12 mois sur des suspicions d’abus sexuels au sein de l’Eglise catholique

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

Révélé par le cinéma indépendant américain, Mark Ruffalo continue de conquérir un nouveau public et de gagner en popularité, notamment grâce au succès mondial des deux épisodes d’Avengers, dans lesquels il incarne le personnage de Hulk. Pourtant, il arrive à alterner grandes franchises et films aux sujets plus sensibles, comme Spotlight par exemple. « Je suis quelqu’un qui s’ennuie assez vite, explique l’acteur de 48 ans. J’ai tout le temps envie d’essayer de nouvelles choses mais je finis toujours par me retrouver dans des films qui me poussent à creuser mes personnages. Je pense qu’il y a de la place pour chaque type de film. Il faut aussi comprendre comment les choses marchent : il faut être dans des films qui rapportent de l’argent pour pouvoir tourner des films faits avec de l’argent. Ma peur maintenant, c’est que les gens n’aient plus envie de me voir dans cette dernière catégorie… »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs