La Belgique doit choisir le commissaire européen avant le 25 août: «Ce ne sera pas facile à tenir»

Marianne Thyssen est actuellement la commissaire européenne pour la Belgique.
Marianne Thyssen est actuellement la commissaire européenne pour la Belgique. - EPA

Le 25 août, le gouvernement est censé donner à l’Europe le nom de son commissaire européen. Oui mais voilà : il est en affaires courantes, minoritaire de surcroît, et la nouvelle équipe pas près d’être formée. Alors ? Alors, même si « au plus vite au mieux, sous peine de recevoir un portefeuille réduit », il nous revient que « la date du 25 août ne sera pas facile à tenir ». « Il était impossible de décider tant que la situation flamande n’était pas clarifiée… mais la clarification ne suffit pas », nous glisse-t-on.

MR, CD&V et VLD, ensemble au fédéral, et la N-VA, à la tête de la coalition flamande, pourraient s’entendre sur un nom. Mais ils ne représentent plus une majorité parlementaire. Elargir la discussion à l’opposition ne paraît pas davantage aisé, voire souhaité. Juridiquement en tout cas, rappelle le Pr Christian Behrendt (ULiège), puisque la Belgique a l’obligation de désigner son commissaire et que les affaires courantes supposent de gérer l’urgence, rien ne s’oppose à ce que le gouvernement minoritaire propose un candidat, sachant que c’est le Parlement européen qui le nommera officiellement.

Six Etats membres doivent encore désigner leur commissaire européen

Confirmée de justesse par le Parlement européen, l’Allemande Ursula von der Leyen travaille à la composition de sa nouvelle commission, un exercice «délicat» car elle doit composer avec les exigences des partis politiques pour obtenir leur investiture en octobre. Elle sera à la tête d’une équipe de 26 membres - et non plus 27 - en raison du divorce attendu le 31 octobre avec le Royaume-Uni, mais il lui manquait encore six candidats avant la pause du 15 août pour commencer à attribuer les portefeuilles.

La France, l’Italie, la Belgique, la Croatie, le Portugal et la Roumanie ont jusqu’au 26 août, date limite imposée par le Conseil européen, pour désigner leurs représentants.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Elaborer des vaccins et des traitements prend du temps. Dans l’urgence, les chercheurs testent des molécules efficaces contre d’autres virus.

    Comment un laboratoire belge traque le coronavirus

  2. Kim en balade, samedi matin, sur la plage du célèbre Burj Al Arab, l’hôtel aux... 7 étoiles. @News

    Tous les regards sur Kim Clijsters à Dubaï

  3. Tristan Moreau et Nathalie Van Tongelen, au coeur du nouveau spectacle, «
Studio 100 part en live
». © Mathieu Golinvaux

    Studio 100 sort de l’écran pour un nouveau show musical

La chronique
  • Lettre ouverte au Roi: le temps est venu d’être créatif

    Saisissant la perche tendue récemment par David Van Reybrouck, je prends la plume. Le Roi et moi, nous avons un intérêt commun dans le dénouement de la crise politique actuelle. Que serait un Roi sans son royaume ? Que serait une constitutionnaliste sans sa Constitution ? En cas d’éclatement du pays, que deviendront le Roi, sa famille, ses palais et ses yachts ? En tant que constitutionnaliste, que ferai-je de ce know-how constitutionnel local inédit sur BHV, les matières personnalisables et l’autonomie constitutive ? Pas de doute : les constitutionnalistes belges et la famille royale feront le désespoir des bureaux de placement professionnel. De manière à la fois intéressée et désintéressée, je glisse donc au Roi quelques petites recettes.

    Ceci n’est pas une pipe...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: un conseil d’ami, n’essayez plus N-VA et PS

    Mais franchement, qui est surpris ? Koen Geens était bien culotté ce vendredi soir de rejeter la responsabilité de l’échec de sa mission sur Paul Magnette et le PS. Il fallait être Hibernatus ou moine ces derniers mois pour ne pas avoir compris que le PS ne monterait pas dans un gouvernement avec la N-VA. Certains observateurs s’en gaussaient vendredi matin : il n’y avait dans l’interview de Paul Magnette au Soir qu’une confirmation du « jamais avec la N-VA » tant de fois prononcé....

    Lire la suite