Mexique: baptême collectif de milliers d’adeptes d’un leader incarcéré (photos)

Des milliers de personnes participaient au Mexique jusqu’à ce mercredi à la cérémonie annuelle de baptême d’une église dont le leader, Naason Joaquin Garcia, se trouve emprisonné aux Etats-Unis.

Naason Joaquin Garcia, le chef de l’église La Lumière du Monde, a été arrêté le 3 juin à l’aéroport de Los Angeles. Celui que ses fidèles considèrent comme le dernier apôtre du Christ est accusé de 26 délits, notamment d’abus sexuel sur mineurs et de pornographie infantile.

Selon l’enquête du bureau du procureur de Californie, Garcia, 50 ans, obligeait des filles mineures à pratiquer des actes sexuels et les menaçait en leur disant qu’aller contre les désirs de «l’apôtre» revenait à s’opposer à Dieu.

Depuis sa cellule, il a envoyé une lettre à ses fidèles, lue au début de l’événement à Guadalajara. «Le plan de Dieu est parfait, même s’il n’est parfois pas agréable», dit-il dans le texte, ajoutant qu’il avait pour tâche de «prêcher la parole» parmi ses codétenus russes, et ainsi faire de nouveaux adeptes en Russie, en Ukraine et en Croatie.

«Je suis sûr à 100% qu’il est innocent, honorable, que Dieu a fait de son coeur une oeuvre précieuse», a déclaré à l’AFP Andrés Riquelme, un Panaméen de 48 ans qui s’est rendu au Mexique pour participer aux célébrations.

La cérémonie de baptême a débuté à Guadalajara (ouest) lundi avec 2.300 personnes qui ont adhéré au culte pentecôtiste créé dans cette ville en 1926 par le père du leader actuel. D’autres milliers de baptêmes ont suivi, et ce rassemblement dit de la «sainte convocation» doit culminer ce mercredi avec la «sainte cène».

Les cérémonies dans la rue sont marquées par d’innombrables scènes de grande ferveur religieuse, avec des personnes priant, criant et pleurant, le visage déformé par la dévotion. Dans la principale église du culte, deux piscines métalliques reçoivent les cohortes de candidats aux baptême, qui s’y plongent tout habillés.

Depuis lundi, quelque 160 personnes préparent les 28.000 litres de vin et le pain sans levure pour la «sainte cène».

Des centaines de milliers de personnes participent à l’événement, venus de tout le Mexique et de l’étranger (de 58 pays selon les organisateurs).

Ce culte revendique deux millions d’adeptes au Mexique et trois autres millions à l’étranger.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20200212-3YVA7Z 2020-02-12 17:32:02

    L’Europe a un plan pour gagner la 2e manche du numérique

  2. «
Un client a une rentabilité de 0,11
% sur son épargne, 5,9
% de rendement pour nos actionnaires, cela me paraît déjà pas mal
!», estime Marc Lauwers, CEO.

    Marc Lauwers: «Argenta continuera à offrir des services non rentables»

  3. Bernard Bousmanne a sorti des réserves de la Bibliothèque nationale du Mont des Arts la pièce emblématique du futur KBR Museum
: les «
Chroniques de Hainaut
» de 1446.

    KBR, le futur musée des trésors licencieux du Siècle d’or

La chronique
  • Ecoles: que faire du cours de morale?

    C’est un enjeu dérisoire au regard de la marche du monde, mais il est révélateur des ambiguïtés de la politique belge, et plus précisément francophone.

    En vertu de l’article 24 de la Constitution, qui prolonge sur ce point le Pacte scolaire, les écoles publiques doivent offrir le choix entre l’enseignement d’une des religions reconnues et celui de la morale non confessionnelle. La création d’un cours de philosophie et citoyenneté n’a pas modifié cet état de fait : elle a seulement réduit l’horaire consacré à ces cours à une heure par semaine au lieu de deux.

    Le cours de morale non confessionnelle reste donc organisé. Or il se trouve que, au 1er septembre 2021, ses enseignants devraient détenir un « certificat en didactique du cours de morale non confessionnelle » pour exercer leur fonction. Ce certificat doit donc être mis en place, mais cela suppose de répondre au préalable à une question difficile : à quoi sert encore le cours de morale, aujourd’hui ?

    Lorsque l’on a commencé à...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: des acteurs qui tournent en rond dans une pièce sans portes ni fenêtres

    Le catch 22 est une situation paradoxale à laquelle un individu ne peut échapper en raison de règles ou de limitations contradictoires. Le terme a été inventé par Joseph Heller qui l’a utilisé dans son roman « 1961 Catch 22 », se référant à une règle de l’Air Force selon laquelle un pilote qui continue à mener des combats aériens sans demander d’être relevé est considéré comme fou, mais est jugé assez sain d’esprit pour continuer à voler dès lors qu’il fait cette requête. On pourrait aussi parler de solution kafkaïenne où...

    Lire la suite