Accueil Culture Livres

Les racines élémentaires d'Amélie Nothomb: «L’événement de ma vie? Mes insomnies!»

Du Japon des premiers pas au lancement de son incroyable aventure littéraire, en passant par sa vie nomade de fille de consul, les difficultés du retour en Belgique et la plongée dans l’écriture... Amélie Nothomb se retourne sur son drôle de parcours.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 12 min

Vingt-sept ans. Cela fait vingt-sept ans, déjà, qu’Amélie Nothomb est entrée dans notre intimité, en se glissant entre la bibliothèque et la table de nuit. Chaque année depuis Hygiène de l’assassin, invariablement à la fin du mois d’août, cette cousine de famille nous rend visite, un livre à la main, en nous racontant des histoires étranges, baroques, sombres, glaçantes, passionnelles ou drôles. Vingt-sept ans... et vingt-sept romans, « publiés », insiste-t-elle. Soixante-neuf autres ne l’ont pas été. 96 romans, en fait. A cette romancière presque centenaire, nous avons posé les questions originelles : d’où vient-elle ? Qu’est-ce qui l’a construite ? Par quels dédales en est-elle passée ? A table.

Je ne serais pas devenue ce que je suis si...

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Petitjean Marie-rose, vendredi 16 août 2019, 15:54

    J'aimerais rencontrer beaucoup de personnes d'une telle sincérité.

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs