Affaire Jeffrey Epstein: un Français accusé d’avoir fourni des jeunes filles au milliardaire

Le financier Jeffrey Epstein était un ami proche de Jean-Luc Brunel.
Le financier Jeffrey Epstein était un ami proche de Jean-Luc Brunel. - EPA

Au cœur de l’affaire Jeffrey Epstein, poursuivi pour viols sur mineures et retrouvé mort en prison la semaine dernière à New-York, figure un Français, proche du milliardaire américain, Jean-Luc Brunel, recruteur international de mannequins, accusé de viols et d’avoir fourni des jeunes filles à son ancien ami.

Affaire Jeffrey Epstein: les premières conclusions de l’autopsie publiées

Ce retentissant scandale de trafic sexuel d’adolescentes a d’abord pour cadre les Etats-Unis, notamment les propriétés de M. Epstein à Manhattan et en Floride ou à bord de son jet surnommé « Lolita Express ».

Mais une partie des faits a pu se dérouler dans son appartement de l’avenue Foch, près de l’Arc de Triomphe, longtemps fréquenté par Jean-Luc Brunel. « Il appartient aux enquêteurs (…) de faire la lumière sur l’usage de l’appartement acquis par Monsieur Epstein », avait indiqué le 23 juillet l’association Innocence en danger en réclamant une enquête au parquet de Paris.

Rapports sexuels forcés

Jeffrey Epstein, membre de la jet-set américaine dont l’entourage a compté un temps Bill Clinton, Donald Trump ou encore le prince Andrew, fils de la reine Elizabeth II, sollicitait très régulièrement des « massages » qui, selon l’enquête américaine, tournaient aux rapports sexuels forcés.

À la rubrique « massages » de son carnet d’adresses, révélé en 2015 par le site américain Gawker, une trentaine de noms figure au chapitre « France ».

Autant d’éléments qui pourraient conduire le parquet de Paris à ouvrir une enquête, comme le réclament deux membres du gouvernement. Le parquet a répondu qu’il effectuait des vérifications avant de se prononcer sur cette éventualité.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous