Tentative d’attentat contre la base aérienne de Kleine Brogel: le procès de Trabelsi aux États-Unis suspendu

Le terroriste Nizar Trabelsi avait été condamné pour avoir planifié en 2001 une attaque contre la base aérienne de Kleine Brogel.
Le terroriste Nizar Trabelsi avait été condamné pour avoir planifié en 2001 une attaque contre la base aérienne de Kleine Brogel. - Belga

Le tribunal d’instance pour le district de Columbia a décidé, jeudi, de suspendre le procès de Nizar Trabelsi aux États-Unis, à la suite de l’arrêt prononcé par la cour d’appel de Bruxelles, annoncent ses avocats dans un communiqué samedi.

La cour d’appel de Bruxelles a estimé début août qu’il était contraire au droit international de juger une nouvelle fois Nizar Trabelsi aux Etats-Unis, pour des faits pour lesquels il a déjà été jugé par le passé en Belgique, soit la tentative d’attentat suicide contre la base militaire de Kleine-Brogel.

Des audiences préliminaires étaient fixées les 21, 22 et 23 août et l’ouverture du procès devant le Grand Jury de Washington était prévue pour le 9 septembre prochain. « L’ensemble de ces audiences a fait l’objet d’un report sine die », indiquent les avocats.

Attaque planifiée contre la base aérienne de Kleine Brogel

Le Tunisien avait été condamné en appel en 2004, en Belgique, pour avoir planifié en 2001 une attaque contre la base aérienne de Kleine Brogel, qui abrite un détachement de l’armée américaine.

L’ancien joueur de football a été extradé vers les Etats-Unis en 2013, malgré la bataille de ses avocats pour contrer cette demande.

Il a entre-temps purgé l’intégralité de sa peine belge, de 10 années de prison ferme, mais un nouveau procès le visant était planifié devant la justice américaine, entre autres pour la participation à une association de malfaiteurs visant l’assassinat de ressortissants américains, en dehors des Etats-Unis, soit la planification de l’attaque de Kleine-Brogel.

« Par son arrêt de ce 8 août 2019, la cour d’appel de Bruxelles a fait pleinement écho aux craintes exprimées par Nizar Trabelsi, qui affirme depuis le début que les poursuites diligentées à son encontre aux États-Unis visent à le faire condamner une nouvelle fois pour les mêmes faits, commis en Belgique, et pour lesquels il a purgé l’entièreté de sa peine », ajoute le communiqué.

Sur le même sujet
AvocatÉtats-UnisBelgique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. L’expédition commence place Dumon, à Wolume-Saint-Pierre, avec le tram 39 – un vieux modèle.

    Le tour de Bruxelles en mobilité partagée: «Le Soir» a tenté l’expérience

  2. d-20190920-3W685Y 2019-09-20 08:13:25

    Nethys: une semaine de révélations dans «Le Soir»

  3. d-20190830-3VTLPV 2019-08-30 11:01:52

    Les racines élémentaires de Patrick Dewael: «Mon libéralisme doit tout à ma famille et à Verhofstadt»

La chronique
  • {L’Ardenne} ou {les Ardennes}?

    Morphologie et géographie

    Un billet de cette chronique a fait le point récemment sur les marques du nombre dans les noms propres. Si la règle générale prône l’invariabilité, elle connaît de nombreuses exceptions, y compris dans des noms de pays ou de régions. Depuis longtemps, le pluriel s’est imposé dans les Amériques, les Antilles ou les Pouilles  ; à date plus récente sont apparus les deux Congos, les deux Corées, les deux Vietnams. Peut-être sera-t-il question demain des deux Belgiques.

    Vu l’abondance de matière, d’autres toponymes ont été prudemment mis en réserve… en attendant que le loup sorte du bois. Cela vient de se produire le week-end dernier dans le magazine Sosoir, compagnon de votre quotidien...

    Lire la suite

  • Climat: rien n’est fait. Tout reste à prouver

    On en sait qui feront les comptes : 75 à 95.000 début décembre 2018, 75.000 fin janvier 2019, 15 à 20.000 en septembre 2019. Et qui en tireront des conclusions sur un essoufflement du mouvement climatique en Belgique. Plus aisé à faire – mais totalement réducteur – que de se frotter au monde complexe, emporté, contradictoire, désespéré parfois de la mobilisation climatique aujourd’hui.

    Depuis près d’un an, et pas seulement à Bruxelles, des centaines de milliers de personnes ont défilé pour...

    Lire la suite