Bruxelles: le toit du Palais 6 a pris feu à la suite du feu d’artifice

Photo d’illustration
Photo d’illustration - Mathieu Golinvaux

À la suite du feu d’artifice qui se tenait à Laeken vendredi de 23h à 23h30, le toit du Palais 6 au Heysel a pris feu, a indiqué samedi matin le porte-parole des pompiers de Bruxelles, Walter Derieuw. Les spectateurs n’ont à aucun moment été en danger. Il n’y a pas eu d’évacuation du public.

C’est une fusée qui a dévié de sa course à cause d’un problème technique et qui a atterri sur le toit du Palais 6. Le vent et les conditions météorologiques ne sont pas en cause.

Pour chaque feu d’artifice à Laeken, les pompiers font une analyse des risques en rapport avec la météo et assurent une présence préventive. Des pompiers sont perchés sur le toit du Palais 6 pour regarder où les fusées atterrissent et pour localiser d’éventuels dégagements de fumée. La fumée sur le toit du Palais 6 a été signalée à la fin de l’événement.

Les renforts ont été appelés

Le toit concerné est recouvert d’une matière synthétique qui s’est enflammée. Les pompiers, qui avaient une auto-pompe et une auto-échelle sur place de façon préventive, sont intervenus directement. Des renforts ont été appelés pour s’assurer d’arriver à bout du feu.

Les pompiers ont démonté 25 m2 de toiture par mesure de précaution. Les exploitants ont été appelés à tirer une toile sur le toit du Palais 6 pour se prémunir d’éventuelles infiltrations d’eau.

Le déroulement des Feux de Laeken ne sera pas interrompu. Le dernier feu d’artifice sera maintenu le vendredi 23 août.

# Belga context

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. L’expédition commence place Dumon, à Wolume-Saint-Pierre, avec le tram 39 – un vieux modèle.

    Le tour de Bruxelles en mobilité partagée: «Le Soir» a tenté l’expérience

  2. d-20190920-3W685Y 2019-09-20 08:13:25

    Nethys: une semaine de révélations dans «Le Soir»

  3. d-20190830-3VTLPV 2019-08-30 11:01:52

    Les racines élémentaires de Patrick Dewael: «Mon libéralisme doit tout à ma famille et à Verhofstadt»

La chronique
  • {L’Ardenne} ou {les Ardennes}?

    Morphologie et géographie

    Un billet de cette chronique a fait le point récemment sur les marques du nombre dans les noms propres. Si la règle générale prône l’invariabilité, elle connaît de nombreuses exceptions, y compris dans des noms de pays ou de régions. Depuis longtemps, le pluriel s’est imposé dans les Amériques, les Antilles ou les Pouilles  ; à date plus récente sont apparus les deux Congos, les deux Corées, les deux Vietnams. Peut-être sera-t-il question demain des deux Belgiques.

    Vu l’abondance de matière, d’autres toponymes ont été prudemment mis en réserve… en attendant que le loup sorte du bois. Cela vient de se produire le week-end dernier dans le magazine Sosoir, compagnon de votre quotidien...

    Lire la suite

  • Climat: rien n’est fait. Tout reste à prouver

    On en sait qui feront les comptes : 75 à 95.000 début décembre 2018, 75.000 fin janvier 2019, 15 à 20.000 en septembre 2019. Et qui en tireront des conclusions sur un essoufflement du mouvement climatique en Belgique. Plus aisé à faire – mais totalement réducteur – que de se frotter au monde complexe, emporté, contradictoire, désespéré parfois de la mobilisation climatique aujourd’hui.

    Depuis près d’un an, et pas seulement à Bruxelles, des centaines de milliers de personnes ont défilé pour...

    Lire la suite