Consommation: les bières et vins sans alcool connaissent un énorme boom

Les volumes de boissons désalcoolisées mises en consommation ont pratiquement triplé.
Les volumes de boissons désalcoolisées mises en consommation ont pratiquement triplé. - D.R

Bières, vins, mousseux et même cocktails… Ils portent des noms laissant présager l’ivresse, sauf que ceux dont il s’agit ici ne contiennent pas – ou alors juste très très peu – d’alcool. Ces cinq dernières années, les volumes de boissons désalcoolisées mises en consommation ont pratiquement triplé.

Longtemps dédaignées, les boissons désalcoolisées connaissent désormais une croissance de consommation tout bonnement hallucinante chez nous, comme en attestent les chiffres du SPF Finances. En 2013, 8,64 millions de litres de bières, vins & co sans alcool ont été mis en consommation par les grossistes, avant de se retrouver en rayons à destination des consommateurs. En 2018, ce volume est passé à 23,93 millions de litres.

Qu’est-ce qui explique l’incroyable succès du marché de l’alcohol free? Notre analyse sur Le Soir+

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous