Le Sud-Coréen Duckhee Lee devient le premier joueur sourd à gagner un match sur le circuit ATP

©Photonews
©Photonews

Le Sud-Coréen Duckhee Lee est entré dans l’histoire du tennis. Il est devenu lundi à Winston-Salem le premier joueur sourd à remporter un match dans le tableau final d’un tournoi ATP.

Le joueur, âgé de 21 ans et classé 212e mondial, est sorti victorieux de son premier tour dans ce tournoi ATP250, qui l’opposait au Suisse Henri Laaksonen (ATP 120). Il a gagné 7-6 (7/4), 6-1 après 1h45 de jeu, non sans avoir dû gérer une interruption de cinq heures à cause d’un orage. Il s’agissait de sa première rencontre sur le circuit majeur.

Il a joué sa première épreuve de l’ATP Challenger Tour à l’âge de 14 ans et est resté sur ce circuit au cours des quatre dernières années. Après avoir joué presque exclusivement en Asie, il a atteint sa première finale en près de trois ans au Challenger de Little Rock (Arkansas) en juin dernier.

Son handicap lui rend la vie dure. Il ne peut pas entendre les juges de ligne ni les annonces de score de l’arbitre de chaise : il doit donc s’en remettre à des gestes pour s’éviter toute confusion. Il ne perçoit pas le bruit des balles. « Mon message pour les malentendants est de ne pas se décourager. Si vous vous donnez les moyens, vous pouvez tout faire ».

En dehors des courts, il est obligé de se faire assister pour comprendre notamment les questions des médias. Il ne connaît pas le langage des signes car il a appris à lire le coréen sur les lèvres lorsqu’il était enfant, et sa manière de s’exprimer n’est pas forcément facile à comprendre, même pour un Sud-Coréen.

Duckhee Lee sera opposé au Polonais Hubert Hurkacz (ATP 40/N.3) au 2e tour de ce tournoi joué sur surface dure.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. L’expédition commence place Dumon, à Wolume-Saint-Pierre, avec le tram 39 – un vieux modèle.

    Le tour de Bruxelles en mobilité partagée: «Le Soir» a tenté l’expérience

  2. d-20190920-3W685Y 2019-09-20 08:13:25

    Nethys: une semaine de révélations dans «Le Soir»

  3. d-20190830-3VTLPV 2019-08-30 11:01:52

La chronique
  • {L’Ardenne} ou {les Ardennes}?

    Morphologie et géographie

    Un billet de cette chronique a fait le point récemment sur les marques du nombre dans les noms propres. Si la règle générale prône l’invariabilité, elle connaît de nombreuses exceptions, y compris dans des noms de pays ou de régions. Depuis longtemps, le pluriel s’est imposé dans les Amériques, les Antilles ou les Pouilles  ; à date plus récente sont apparus les deux Congos, les deux Corées, les deux Vietnams. Peut-être sera-t-il question demain des deux Belgiques.

    Vu l’abondance de matière, d’autres toponymes ont été prudemment mis en réserve… en attendant que le loup sorte du bois. Cela vient de se produire le week-end dernier dans le magazine Sosoir, compagnon de votre quotidien...

    Lire la suite

  • Climat: rien n’est fait. Tout reste à prouver

    On en sait qui feront les comptes : 75 à 95.000 début décembre 2018, 75.000 fin janvier 2019, 15 à 20.000 en septembre 2019. Et qui en tireront des conclusions sur un essoufflement du mouvement climatique en Belgique. Plus aisé à faire – mais totalement réducteur – que de se frotter au monde complexe, emporté, contradictoire, désespéré parfois de la mobilisation climatique aujourd’hui.

    Depuis près d’un an, et pas seulement à Bruxelles, des centaines de milliers de personnes ont défilé pour...

    Lire la suite