Accueil Monde Europe

L’Espagne vient au secours des migrants de l’Open Arms: «Une solution pour résoudre l’urgence humanitaire»

Dans un geste désespéré, quinze migrants, certains sans gilets de sauvetage, se sont jetés à la mer mardi pour tenter de rejoindre Lampedusa à la nage.

Temps de lecture: 2 min

Madrid a annoncé l’envoi mardi d’un navire militaire à Lampedusa pour récupérer les migrants à bord du bateau de l’ONG espagnole Proactiva Open Arms, dont plusieurs se sont jetés à l’eau dans un geste désespéré pour rallier à la nage l’île italienne.

L’Open Arms toujours bloqué en mer : des migrants, désespérés, se jettent à l’eau

Stationnés depuis jeudi à quelques centaines de mètres des côtes de l’île italienne, ces migrants secourus par l’ONG au large de la Libye se sont vus refuser l’accès de l’île par les autorités italiennes, même si six pays européens (France, Allemagne, Luxembourg, Portugal, Roumanie et Espagne) se sont engagés à les accueillir.

À lire aussi Italie: l’affaire du navire humanitaire Open Arms sur fond de crise institutionnelle

Le navire espagnol, l’Audaz, partira à 17h (15h GMT) de la base de Rota dans le sud du pays et « naviguera pendant trois jours jusqu’à Lampedusa où il prendra en charge les personnes recueillies par l’Open Arms » afin de les amener jusqu’au port de Palma de Majorque aux Baléares, a indiqué le gouvernement espagnol dans un communiqué.

« L’urgence humanitaire »

Cette solution « permettra de résoudre cette semaine l’urgence humanitaire vécue à bord de l’Open Arms », a ajouté le gouvernement.

Dans un geste désespéré, quinze migrants, certains sans gilets de sauvetage, se sont jetés à la mer mardi pour tenter de rejoindre Lampedusa à la nage. Selon une porte-parole de l’ONG, ils ont été « secourus » par les garde-côtes italiens et amenés sur l’île.

À lire aussi Edito - Plus de 250 migrants secourus en mer ce week-end: le bal des hypocrites

« La situation est hors de contrôle », a indiqué sur Twitter l’ONG dont le bateau abrite désormais un peu moins de 100 migrants alors que plusieurs dizaines de mineurs ou de malades ont déjà dû être évacués.

Certains de ces migrants sont à bord de l’Open Arms depuis 19 jours, égalant ainsi le record des migrants secourus par le SeaWatch3 fin décembre avant leur débarquement à Malte le 9 janvier dernier.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une