Accueil Société

La suédoise, hyperactive sur le dossier migratoire

Davantage de lois relatives à la migration ont été adoptées sous l’ère Francken. 33 % de plus que sous la législature précédente.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Attendez ! Vous voulez l’analyse de quel projet de loi exactement ? Parce que là on n’arrive plus à suivre, ça n’arrête pas ». 2016, 2017, même refrain. Les juristes spécialisés dans le droit migratoire ont connu quelques nuits blanches sous Theo Francken, un secrétaire d’Etat réputé légiférer à tout va – et tant que possible dans l’urgence. Impression faussée par une communication incessante ou réelle hyperactivité ? D’après le recensement des lois adoptées en Commission intérieur – passage obligé pour la quasi-totalité des textes concernant la migration – l’idée d’hyperactivité est plus que fondée : 24 textes relatifs à la migration ont été approuvés sous l’ère Michel, contre 18 au cours de la législature précédente. Un écart qui se creuse si l’on se concentre sur le nombre d’articles créés ou modifiés par les textes : 367 contre 179.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs