Un garage coûte en moyenne près de 30.000 euros en Belgique: le top 10 des communes les plus chères (infographies)

Un garage coûte en moyenne près de 30.000 euros en Belgique: le top 10 des communes les plus chères (infographies)

Les garages deviennent un enjeu immobilier. La Fédération du notariat (Fednot) a sorti les chiffres sur les prix des garages en Belgique. Depuis le début de l’année 2019, sur les six premiers mois, le prix moyen s’élevait à 29.242 euros. C’est donc une augmentation de 0.6 % par rapport à toute l’année 2018. Ce prix moyen comprend les box de garages et les places de stationnement. Un box coûte en moyenne 3.300 euros de plus qu’une place.

Comme pour l’immobilier standard, les maisons et les appartements, le prix diffère en fonction des communes où se trouve le bien. En Belgique, la commune où les garages sont les plus chers, c’est Knokke-Heist. Le prix moyen est de 57.700 euros. Sur les dix communes belges les plus chères, huit se situent à la Côte.

Les deux dernières de ce top 10 se trouvent à Bruxelles. Ixelles et Bruxelles-Ville se situent respectivement à la 4e et à la 7e place.

L’ensemble de la région bruxelloise

A Bruxelles, le prix moyen d’un garage est de 28.681 euros. Ce qui représente une augmentation de 3 % par rapport à 2018. Mais d’une commune à l’autre, les prix varient du tout au tout. Prenez Anderlecht, le prix du garage y est deux fois moins élevé qu’à Ixelles. A Bruxelles-Ville, comptez en moyenne 37.325 euros pour acheter un garage.

En Wallonie

Au sud du pays, ce sont les communes d’Arlon et de Namur qui occupent le top des communes les plus chères, avec respectivement des prix moyens de 29.800 et 29.418 euros. Le prix moyen en Wallonie est de 21.864 euros par garage.

Dans les autres grandes villes de Wallonie, Charleroi et Mouscron affichent le prix médian le plus bas : 11.500 euros par garage. A La Louvière, comptez 12.000 euros. A Liège, 12.500 euros et à Mons, 13.250 euros.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. L’expédition commence place Dumon, à Wolume-Saint-Pierre, avec le tram 39 – un vieux modèle.

    Le tour de Bruxelles en mobilité partagée: «Le Soir» a tenté l’expérience

  2. d-20190920-3W685Y 2019-09-20 08:13:25

    Nethys: une semaine de révélations dans «Le Soir»

  3. d-20190830-3VTLPV 2019-08-30 11:01:52

    Les racines élémentaires de Patrick Dewael: «Mon libéralisme doit tout à ma famille et à Verhofstadt»

La chronique
  • {L’Ardenne} ou {les Ardennes}?

    Morphologie et géographie

    Un billet de cette chronique a fait le point récemment sur les marques du nombre dans les noms propres. Si la règle générale prône l’invariabilité, elle connaît de nombreuses exceptions, y compris dans des noms de pays ou de régions. Depuis longtemps, le pluriel s’est imposé dans les Amériques, les Antilles ou les Pouilles  ; à date plus récente sont apparus les deux Congos, les deux Corées, les deux Vietnams. Peut-être sera-t-il question demain des deux Belgiques.

    Vu l’abondance de matière, d’autres toponymes ont été prudemment mis en réserve… en attendant que le loup sorte du bois. Cela vient de se produire le week-end dernier dans le magazine Sosoir, compagnon de votre quotidien...

    Lire la suite

  • Climat: rien n’est fait. Tout reste à prouver

    On en sait qui feront les comptes : 75 à 95.000 début décembre 2018, 75.000 fin janvier 2019, 15 à 20.000 en septembre 2019. Et qui en tireront des conclusions sur un essoufflement du mouvement climatique en Belgique. Plus aisé à faire – mais totalement réducteur – que de se frotter au monde complexe, emporté, contradictoire, désespéré parfois de la mobilisation climatique aujourd’hui.

    Depuis près d’un an, et pas seulement à Bruxelles, des centaines de milliers de personnes ont défilé pour...

    Lire la suite