Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxsel’Air: «Il ne faut garder que les voitures réellement irremplaçables»

Militantes de la première heure au sein du collectif Bruxsel’Air, Katia Xenophontos et Delphine Morel attendent le nouveau gouvernement au tournant.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 8 min

À la veille d’un after-work festif programmé pour ce jeudi sur la rue de la Loi, Le Soir a rencontré deux des instigatrices du mouvement citoyen Bruxsel’Air, qui milite depuis 2016 pour une meilleure qualité atmosphérique dans la capitale. L’occasion d’aborder, sur une terrasse bordant l’axe à 4 voies, souvent qualifié d’autoroute urbaine, les attentes de ces citoyennes engagées quant à la législature qui vient.

Vous n’en êtes pas à votre premier coup d’essai sur la rue de la Loi…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs