Incroyable découverte sur un site archéologique près de Lima au Pérou (photos)

Incroyable découverte sur un site archéologique près de Lima au Pérou (photos)

Des hauts-reliefs représentant un crapaud humanisé, datant d’il y a 3.800 ans, ont été découverts sur le site archéologique de Vichama, au nord de Lima au Pérou, a annoncé le ministère de la culture mardi. « Les reliefs découverts, qui auraient 3.800 ans, sont constitués d’un crapaud humanisé, les bras étendus sur une tête anthropomorphique, dont les yeux sont fermés », a décrit l’archéologue Ruth Shady.

Selon cette dernière, cette forme représente l’annonce de l’arrivée de l’eau après une sécheresse qui a causé la mort et la destruction. Dans la vision du monde andin, la grenouille est liée aux pluies et aux rivières, essentielles pour l’agriculture. La tête humaine symbolise le villageois ou le pêcheur qui attend le retour de l’eau.

Le haut-relief a été découvert il y a quelques semaines lors de travaux de conservation à Vichama, l’ancienne ville de pêcheurs de Végueta, au nord de la capitale péruvienne. Ce n’est pas le premier relief retrouvé sur le site : les reliefs sculpturaux de Vichama sont liés à une période de pénurie et de famine qu’ont traversée les habitants de la région. Les experts ignorent ce qu’il est advenu des habitants de Vichama et espèrent trouver de nouveaux indices.

Sur le même sujet
Lima
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Fernand Keuleneer a été contraint de se retirer du procès. © Belga.

    Euthanasie de Tine: l’avocat de l’Eglise exclu du procès

  2. Après le Brexit, le centre géographique de l’Union européenne changera à nouveau de place et se situera à Gadheim, près de Wuerzburg, en Allemagne.

    Le Brexit aura bien lieu

  3. Georges-Louis Bouchez au magazine «
Wilfried
»
: «
Je suis pour un Etat unitaire. Si ça ne tenait qu’à moi – mais je ne suis pas tout seul – on remettrait tout à un niveau central.
»

    Georges-Louis Bouchez l’unitariste: entre faux pas et cri du cœur

La chronique
  • Impeachment: ce que nous dit le «Monicagate»

    En migrant de l’aile sud à l’aile nord du Capitole, c’est-à-dire de la Chambre des représentants au Sénat, la procédure d’impeachment dont Donald Trump est l’objet est entrée dans le vif du sujet. Plus personne ne l’ignore, ce sont en effet les sénateurs américains qui, in fine, auront à statuer sur le sort du 45e président des États-Unis.

    Même si son issue ne fait guère de doute – en dehors de toute considération sur les charges qui pèsent contre l’accusé : simple rapport de forces politique – ce procès n’en est pas moins un événement. Ce n’est pas chaque année, en effet, qu’un Commander-in-Chief joue ainsi sa tête. Ça n’est même arrivé qu’à deux reprises dans l’histoire.

    La première, c’était en 1868 ; mis en accusation (en gros) pour abus de pouvoir, le président Andrew Johnson fut acquitté à une voix près.

    La seconde, en 1998-1999, lorsque Bill Clinton fut accusé de parjure et d’obstruction à la justice, après s’être empêtré dans ses mensonges lors de la scabreuse affaire Monica Lewinsky...

    Lire la suite