Brésil: des feux de forêt en Amazonie déclenchent une tempête anti-Bolsonaro

Des images impressionnantes de feux de forêt en Amazonie ont déclenché une tempête virale sur les réseaux sociaux tandis que le président brésilien Jair Bolsonaro insinuait que des ONG avaient provoqué les incendies.

Depuis plusieurs semaines la forêt amazonienne est en proie à de violents incendies. Une situation dramatique pour le « poumon de la planète" » qui a vu les feux empirer ces derniers jours notamment au Brésil, pays qui possède 60% de sa surface.

Jair Bolsonaro accuse les ONG

Le président d’extrême droite s’en est pris aux ONG au lendemain de la publication de statistiques faisant état d’une progression alarmante des feux de forêt au Brésil, tout particulièrement en Amazonie.

► L’Amazonie fait face à de violents feux de forêt, Jair Bolsonaro accuse les ONG

Sao Paulo dans le noir

Lundi, Sao Paulo (sud-est), première métropole du pays, avait été recouverte en plein après-midi d’un nuage noir apparemment dû à des feux de forêt à des milliers de kilomètres de là.

Sur Twitter, le mot-clé #PrayforAmazonas (Prions pour l’Amazonie) était la première tendance mondiale mercredi à 15H40 GMT, avec 249.000 tweets.

De nombreux internautes s’indignaient en postant des photos et vidéos montrant des pans entiers de forêt dévorés par des rideaux de flammes.

«Seize jours que la forêt amazonienne brûle et personne n’est au courant», déplorait un internaute. «Notre maison brûle et nous regardons ailleurs», s’indignait un autre.

Mais certains internautes mettaient en garde contre des images qui seraient anciennes.

► Les incendies en Amazonie, proies de la désinformation sur les réseaux sociaux (photos)

L’ampleur des dégâts difficile à évaluer

Il n’était pas possible d’évaluer mercredi l’ampleur des superficies affectées par des feux de forêt en Amazonie.

Le mot-dièse était également en haut du classement sur le réseau social au Brésil, suivi du hashtag «ONGs», suite aux déclarations de Jair Bolsonaro.

Le président a insinué que des ONG pourraient avoir provoqué les incendies afin d’"attirer l’attention» sur la suspension par Brasilia des subventions à la préservation du «poumon de la planète».

«Il pourrait s’agir, oui, il pourrait, mais je ne l’affirme pas, d’actions criminelles de ces ‘ONGéistes’ pour attirer l’attention contre ma personne, contre le gouvernement brésilien. C’est la guerre à laquelle nous sommes confrontés», a lancé le chef de l’Etat devant des journalistes à Brasilia.

Augmentation de 83 %

Les feux de forêt ont augmenté de 83% depuis le début de cette année au Brésil par rapport à l’ensemble de 2018, a annoncé mardi l’INPE, un institut officiel. La hausse a été particulièrement alarmante dans les Etats occupés en totalité ou partiellement par la forêt amazonienne, comme celui du Mato Grosso (centre-ouest), avec 13.682 départs de feu (+87%).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous