Accueil Économie Consommation

Le vrai ou faux: les Belges rouleront-ils au superéthanol l’an prochain?

La ministre de l’Energie finalise un projet d’arrêté royal autorisant la vente de superéthanol, un carburant vendu en France beaucoup moins cher que l’essence traditionnelle. Le jackpot pour les automobilistes ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

La ministre de l’Energie, Marie-Christine Marghem (MR) lance se lance sur un arrêté autorisant la vente en Belgique de superéthanol, un carburant contenant de 70 à 85 % d’alcool d’origine agricole, produit à partir de betteraves sucrières, de maïs ou de blé. L’information, révélée ce jeudi matin par nos confrères de SudPresse, a été confirmée par le cabinet Marghem. Le projet d’arrêté est actuellement à l’examen au Conseil d’Etat. Il pourrait entrer en vigueur d’ici la fin de l’année. Ce carburant, souvent présenté comme plus « vert », est déjà en vente France, à un prix défiant toute concurrence : entre 50 et 70 centimes le litre. De quoi intéresser a priori l’automobiliste belge. Mais voilà : tout n’est pas si simple.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Lejeune Englebert Bernard, vendredi 23 août 2019, 0:07

    Où est le vrai - où est le faux? Pour pouvoir confronter des chiffres venant de sources différentes (Commission Européenne - Inter Environnement) l'auteur devrait ajouter des précisions: "rouler au bioéthanol à base de blé génère seulement 3 % de CO2 en moins que l’essence fossile" = rouler comme actuellement c'est à dire avec 10% de bioéthanol (E10)? "Le gain est (...) de l’ordre de 45 %, pour le bioéthanol produit à partir du maïs ou de la betterave sucrière" = si on roule à 100% bioéthanol ? Préciser aussi que le blé en question est du blé destiné en majorité à l'alimentation animale et non pas du blé pour farine "panifiable" et que son raffinage produit non seulement de l'éthanol à partir de l'amidon, mais également des protéines pour l'alimentation humaine et animale....

  • Posté par Antoine Eric Guy, jeudi 22 août 2019, 17:52

    Un homme politique de niveau européen ( un espagnol je crois) avait dit que le bio-carburant servant a faire fonctionner nos suv était, vu la sous-nutrition de presqu'un milliard d'êtres humains un crime contre l'humanité. Je pense comme lui...

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs