Le coup de gueule de Romelu Lukaku sur certains joueurs français: «J’en ai vu qui se la racontaient avec le trophée de champion du monde»

PHOTO NEWS
PHOTO NEWS

Transféré il y a deux semaines de Manchester United à l’Inter Milan, Romelu Lukaku s’épanouit en Italie. Le Belge l’a d’ailleurs indiqué à plusieurs reprises ces derniers jours sur ses propres réseaux sociaux. Avant d’entamer le championnat de Serie A lundi contre Lecce, il a expliqué ses derniers moments chez les Red Devils, lors de l’émission « LightHarted Podcast », diffusée sur YouTube.

Mais, pas seulement, l’attaquant des Diables rouges est aussi revenu sur le titre de la France lors de la Coupe du monde 2018. Pour rappel, la Belgique avait été battue en demi-finale par les Tricolores, sur un but de Samuel Umtiti (1-0). « L’été passé, j’étais à Miami », commençait Lukaku. « Et, j’ai vu des joueurs français qui n’ont même pas joué la Coupe du monde et qui se la racontaient avec le trophée de champion du monde. Je me disais mais p***, ils n’ont même pas joué… »

Voilà une déclaration qui ne manquera pas de remettre, s’il le fallait encore, un peu plus de sel sur la rivalité franco-belge…

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. En 2 ans à peine, Juul a conquis 75% du marché américain des cigarettes électroniques. Mais plusieurs utilisateurs sont morts de pneumonie.

    Comment la cigarette électronique a fini par tuer

  2. «
Je ne me bats pas contre le cancer, mais pour la vie
».

    Visa pour la Flandre: pour Caroline, pour la vie

  3. Ursula von der Leyen va s’expliquer sur le concept de «
mode de vie européen
» devant les chefs de groupe du Parlement européen.

    «Protection du mode de vie européen»: Von der Leyen protège encore son choix de mots

La chronique
  • Visa pour la Flandre: pour Caroline, pour la vie

    En attendant le gouvernement flamand… C’est drôle ce sentiment pour le mauvais élève traditionnellement au fond de la classe, qui rend toujours sa copie en retard, de se retrouver au premier rang, devoirs terminés, prêt pour la récré, attendant que les autres terminent leur travail. Et donc oui, voilà trois gouvernements francophones en état de marche, avec de nouveaux ministres, des jeunes femmes blondes et brunes, des hommes (beaucoup) plus mûrs prêts à gouverner, qui attendent la Flandre pour être au complet et finir le tableau fédéral. C’est pas souvent…

    C’est tellement pas souvent que la presse du nord du pays se démène pour trouver de l’information. Ils se sont bien un peu amusés avec le coup du « canon ». Ils ont bien tenté une percée polémique avec le nucléaire. La N-VA veut prolonger les centrales – est-on surpris ? –, le CD&V et l’Open VLD sont embarrassés. La tripartite wallonne, elle, bardée de son plan de réduction des gaz à effet de serre se voit décerner en néerlandais la mention « une ardeur verte d’avance »....

    Lire la suite

  • Un scrutin en Israël qui ne résout rien et occulte l’occupation

    Une élection sans vrai vainqueur, cela existe. Les Israéliens viennent de le prouver ce 17 septembre alors qu’ils étaient appelés, pour la seconde fois cette année, fait sans précédent, à élire un nouveau Parlement (Knesset). Les deux principales formations, arrivées à égalité en tête le 9 avril dernier, restent grosso modo sur leurs positions : ni le Likoud nationaliste du Premier ministre Binyamin Netanyahou ni « Bleu et blanc », le parti de centre droit emmené par l’ex-général Benny Gantz, ne font de percée décisive et...

    Lire la suite