Oscars 2020: «Nuestras Madres» de César Díaz représentera la Belgique

Cesar Diaz au festival de Cannes
Cesar Diaz au festival de Cannes - Photo News

Nuestras Madres » de César Díaz, film belge francophone en espagnol, représentera la Belgique aux Oscars, annonce vendredi Wallonie Bruxelles Images dans un communiqué. Le long-métrage, récompensé par la Caméra d’or au Festival de Cannes, pourra de cette manière prétendre à l’Oscar du Meilleur film international, à condition qu’il soit retenu par la suite parmi les nommés.

Premier long-métrage de fiction de César Díaz, « Nuestras Madres » évoque le parcours d’un personnage en quête de ses origines, alors que le Guatemala juge au même moment des militaires à l’origine d’une guerre civile qui a fait des centaines de milliers de morts durant des décennies. Le film renvoie à la propre histoire du réalisateur, né en 1978 et dont le père a disparu en 1981.

« Nuestras Madres » a été sélectionné par un jury de six professionnels, composé cette année de Jan Temmerman (président, critique cinéma), Hilde de Laere (productrice FBO), Malin-Sarah Gozin (scénariste), Dan Cukier (président de UniverCiné), Christelle Mahy (productrice) et Nicolas Gilson (programmateur Le Palace).

Le jury a salué « les qualités cinématographiques du premier long-métrage du réalisateur belgo-guatémaltèque mais aussi l’universalité de sa thématique et les enjeux de société qu’il pose avec pudeur et justesse ».

« Girl » choisi en 2018

La 92e cérémonie des Oscars se déroulera le 9 février prochain au Dolby Theatre de Los Angeles. L’an dernier, c’est « Girl » de Lukas Dhont qui avait été choisi pour représenter la Belgique. L’œuvre n’avait cependant pas été retenue parmi les nommés.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. © Arnaud De Cremer

    Mobilité: rouler en voiture aux heures de pointe à Bruxelles coûtera (encore) plus cher

  2. Image=d-20160526-G7YUED_high

    Coronavirus: les médecins généralistes belges dénoncent un manque d’informations

  3. @AFP

    Ligue des champions: De Bruyne, le héros de Manchester City

La chronique
  • Le destin tourmenté d’un ministre de la Culture en Flandre

    Depuis des années, la chanson « Mia » de Gorki, groupe de rock flamand néerlandophone, formé à Gand en 1989, se trouve au sommet des tops 1000 en Flandre. La chanson décrit, selon certains, l’ambiance véritable de la Flandre profonde avec les mots : « De middenstand regeert het land, beter dan ooit tevoren, Mia heeft het licht gezien, ze zegt, niemand gaat verloren » (« La classe moyenne gouverne le pays, mieux que jamais, Mia a vu le jour, elle dit que personne ne perdra »). Le chanteur du groupe, Luc De Vos, est retrouvé mort en octobre 2014 dans son appartement de travail, à Gand où il résidait. Dès 2007, les prix de récompenses musicales en Flandre ont été rebaptisés MIA, Music Industry Awards, un clin d’œil au tube de Gorki. Et c’est pendant la cérémonie de ces MIA que Jan Jambon, le ministre-président de la Flandre, mais également ministre de la Culture,...

    Lire la suite

  • Une fiscalité automobile intelligente: il est grand temps

    C’est peu risqué, mais prenons le pari : l’idée du gouvernement bruxellois d’imposer une taxe de congestion à l’entrée de la ville va faire hurler. Listons les arguments : option antisociale qui nuira aux plus pauvres, nouvelle manifestation de rage taxatoire visant les automobilistes « vaches à lait », mesure discriminatoire, non concertée avec les autres Régions, instrument inefficace puisqu’il n’y a pas d’alternatives et que les automobilistes « n’ont d’autre choix que de prendre leur voiture », décision...

    Lire la suite