Accueil Médias

Hadja Lahbib et Annelies Beck: «Etre critiqué par tout le monde, c’est rassurant»

Pour ce dernier épisode de nos rencontres d’été, cap vers la télévision. Au menu : deux journalistes du service public, intervieweuses politiques et passionnées de culture. On retrouve Hadja Lahbib et Annelies Beck dans le couloir qui sépare leurs deux rédactions.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 10 min

Ce sont deux visages phares de la télévision publique belge, dont la popularité se limite pourtant à la frontière linguistique. Hadja Lahbib, figure du JT de la RTBF, pilote aujourd’hui le magazine culturel Tout le Baz’Art. Annelies Beck, elle, est aux commandes de Terzake, émission quotidienne de la VRT où elle décrypte l’actualité du jour. Un plateau incontournable de la scène politique flamande.

Les deux femmes se connaissent depuis une dizaine d’années. « On partage une passion commune pour notre boulot et la littérature », entame Annelies. Elles ont notamment coanimé de grands événements culturels à Bozar. Mais jamais de projet commun en télé. « C’est une idée… », embraye Hadja.

Annelies, on tente l’interview en français ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Marsick Jacques, vendredi 15 juillet 2022, 11:43

    Vu de France ces différences paraissent bien ridicules ! Personnellement j’ai des amies et amis flamands charmants, cultivés comme il en existe partout dans le monde. Je n’ai jamais compris pourquoi les Belges se regardent trop souvent en chiens de faïence ! Ni que les trois langues officielles ne soient pas parlées naturellement par chacune et chacun. En France, les langues régionales ne sont plus parlées que par des poignées de personnes souvent âgées. Ce qui est bien dommage car toutes les langues possèdent leurs richesses avec des mots et des expressions parfois impossibles à traduire sinon par paraphrases qui perdent toute saveur ! Alors bravo à ces deux personnes !

  • Posté par ONCKELINX DANIEL, vendredi 15 juillet 2022, 16:27

    Pourtant comme les paroles de Erein eta joan d'I Muvrini le disent dans le premier couplet ces langues locales nous relient à l'univers. Elles sont issues du passé de ceux qui les parlent passé profondément humain qui est largement commun à tous.

  • Posté par Lambert Denise, samedi 24 août 2019, 20:46

    Terzake c'est l'Émission de qualité tout simplement incontournable. Rien de ce niveau côté francophone malheureusement. Jeudi en prime n'arrive pas à l'ongle que ce soit par la forme, le fond et la présentation. Terzake c'est du niveau de certaines émissions de la BBC. Et puis il y a aussi le choix des reportages et autres qui suivent cette émission genre "facebook en ik" ou "The fourth estate". Mais pas de regrets vu que là ça existe. Et en plus ça entraîne les langues...

  • Posté par Gabriel Jacqueline, dimanche 25 août 2019, 16:42

    Merci pour votre article. Terzake est une émission sur la VRT (radio) je ne trouve pas ce poste sur ma télé. Pourriez-vous me renseigner? Merci d'avance. (jgabriel@skynet.be)

  • Posté par Vynckier Albert, dimanche 25 août 2019, 14:10

    ils n'ont qu'à partir faire leurs études de journalisme en flandres, et nous revenir riches de ça...hé hé hé, ce serait la solution à moindre coût.

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs