Les 356 migrants de l’Ocean Viking ont pu débarquer après plus de 10 jours d’attente

Les 356 migrants de l’Ocean Viking ont pu débarquer après plus de 10 jours d’attente
EPA

Après plus de dix jours d’attente, un accord européen de répartition a autorisé le débarquement des 356 personnes secourues à bord de l’Ocean Viking, au grand soulagement de SOS Méditerranée et MSF qui commençaient à manquer de vivres.

Vers 19h30 (HB), l’opération de transfèrement, qui a pris deux heures trente, des migrants par groupe de 15 sur des vedettes militaires s’est terminée. L’Ocean Viking est reparti vers Marseille, son port d’attache.

Comme l’avait précédemment annoncé le Premier ministre maltais Joseph Muscat, le transbordement a été effectué en pleine mer, hors des eaux territoriales maltaises. Les premiers rescapés devraient rejoindre la côte vers 23h (HB).

Répartis entre plusieurs pays européens

Ils seront répartis entre « la France, l’Allemagne, l’Irlande, le Luxembourg, le Portugal et la Roumanie », a précisé M. Muscat sur son compte Twitter, en soulignant qu’« aucun ne restera à Malte ».

La France accueillera 150 migrants, a annoncé le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, soulignant que Paris « maintient sa solidarité », trois jours après avoir décidé de recueillir 40 migrants du navire espagnol Open Arms.

« C’est une bonne nouvelle ! », a salué le coordinateur des opérations de sauvetages de l’Ocean Viking, Nicholas Romaniuk.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous