Incendies en Amazonie: Jair Bolsonaro, sous pression, pense envoyer l’armée

Incendies en Amazonie: Jair Bolsonaro, sous pression, pense envoyer l’armée
EPA

Le président brésilien Jair Bolsonaro pourrait décréter vendredi l’envoi de l’armée en Amazonie afin de lutter contre les incendies, au moment où la pression internationale s’accentue contre le Brésil.

De l’autre côté de l’Atlantique, l’Amazonie est devenue « une priorité » à la veille du G7 de Biarritz, dans le sud-ouest de la France, où le président Emmanuel Macron a accusé M. Bolsonaro d’avoir « menti » sur ses engagements climatiques et a décidé de s’opposer à l’accord de libre-échange UE-Mercosur.

Incendies en Amazonie: une manifestation devant l’ambassade du Brésil prévue lundi à Bruxelles

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a estimé que les incendies constituaient une « crise internationale », avant le Sommet de samedi et dimanche dont devraient sortir des « initiatives concrètes ».

Pendant ce temps, à Brasilia, Jair Bolsonaro tweetait : « Le feu le plus ardent est celui de notre souveraineté sur l’Amazonie ».

Un spectacle impressionnant

La ville de Porto Velho, dans l’Etat amazonien de Rondonia (nord-ouest), était recouverte vendredi d’un fin nuage rougeâtre de fumées, a constaté un journaliste de l’AFP-TV. « Cette situation n’est pas normale, c’est à cause des feux de forêt », a commenté le réceptionniste d’un hôtel.

À une soixantaine de kilomètres de Porto Velho, d’épais rideaux de fumée grise étaient visibles au-dessus de la végétation tropicale où des flammes dévoraient des arbres. Le spectacle était impressionnant, avec des vents forts attisant la fournaise.

Le gouverneur de l’Acre, un Etat voisin lui aussi très touché, a décrété une situation d’urgence.

Dans le « poumon de la planète », quelque 700 nouveaux feux ont été enregistrés en 24 heures jeudi, selon les chiffres communiqués vendredi par l’Institut national de recherche spatiale (INPE).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous