Scarlett Johansson reste l’actrice la mieux payée au monde, selon le classement Forbes

Scarlett Johansson reste l’actrice la mieux payée au monde, selon le classement Forbes
AFP

La star américaine Scarlett Johansson, la désormais célèbre Veuve noire de Marvel, est restée en 2019 l’actrice la mieux payée au monde, pour la deuxième année consécutive, selon le classement annuel du magazine Forbes publié vendredi.

Et si les comédiennes faisant partie du top 10 ont cette année toutes gagné plus de 20 millions de dollars, les inégalités de salaires ont la vie dure aussi à Hollywood : malgré les 56 millions de dollars perçus, Scarlett Johansson n’arrive qu’à la huitième place du classement pour l’ensemble des comédiens, hommes et femmes confondus.

L’actrice de 34 ans, qui doit reprendre son rôle de Veuve noire l’an prochain pour un film dérivé des Avengers, a pourtant gagné 15,5 millions de plus qu’en 2018, principalement grâce au succès mondial du dernier opus de la saga, « Avengers : Endgame », qui lui a valu un chèque de quelque 35 millions.

Les détails du classement

Mais à titre de comparaison, Robert Downey Jr., qui incarne Iron Man à ses côtés dans la saga Marvel, a été payé environ 55 millions de dollars pour son rôle dans le même film. Selon le classement Forbes des acteurs masculins les mieux payés publié mercredi, Robert Downey Jr. arrive en troisième position avec 66 millions au total, derrière Dwayne Johnson (89,4 millions) et son collègue super-héros Chris Hemsworth (76,4 millions).

À la deuxième place du classement féminin, on trouve une nouvelle arrivante, Sofia Vergara, vedette de la sitcom télévisée « Modern Family », avec 44,1 millions de dollars (du 1er juin 2018 au 1er juin 2019).

Elle est suivie par Reese Witherspoon (35 millions) et Nicole Kidman (34 millions), les deux comparses de la série « Big Little Lies ».

Numéro trois en 2018, essentiellement grâce à des publicités pour de grandes marques, Jennifer Aniston est cette année reléguée à la cinquième place, avec tout de même 28 millions de dollars. L’ex-vedette de « Friends » figure – aux côtés de Reese Witherspoon là encore – dans une nouvelle série qu’Apple produit pour son service de vidéo à la demande.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Quatre heures et cinq minutes
: c’est la durée du rapport que Joachim Coens (CD&V) et Georges-Louis Bouchez (MR) ont fait au roi Philippe mardi après-midi. © Belga.

    Négociations fédérales: ultime pression sur le PS pour se lancer avec la N-VA

  2. La connivence entre Trump et Netanyahou s’est affichée mardi à Washington.

    Proche-Orient: le plan «de paix» de Trump comble Netanyahou d’aise

  3. © Belga.

    Comment concrètement reconnaître Delphine? Nouveau désaccord…

La chronique
  • Chez les Britanniques, le départ d’Harry et Meghan anime plus que le Brexit

    Par Marc Roche

    Il y a en ce moment au 10 Downing Street un homme épanoui. Boris Johnson arbore l’air réjoui et apaisé de celui à qui Dame Fortune rend enfin belle et bonne justice après lui avoir fait si longtemps antichambre. Le Premier ministre irradie littéralement de plaisir. On le comprend. Lui qui a toujours abhorré la construction européenne se retrouve au centre de la fête du départ officiel de l’Union européenne prévu pour le 31 janvier.

    Mais quelle fête au juste ? A part une toute nouvelle pièce de monnaie de 50 pence commémorant l’événement, le largage des amarres passe inaperçu. La reprise de la course solitaire au grand large succédant à plus de quatre décennies d’arrimage au Vieux continent ne donne lieu à aucune célébration populaire. Ni feu d’artifice, ni street parties. Le début d’une ère nouvelle est marqué dans l’indifférence générale des sujets de Sa Majesté.

    Un...

    Lire la suite

  • Par Béatrice Delvaux Editorialiste en chef

    Delphine Boël reconnue par Albert II: ainsi soit-elle!

    Delphine Boël est la fille du roi Albert II. La belle affaire ! Il n’y avait plus que le roi pour le nier. Contre l’évidence – son comportement passé envers cette petite fille, sa propre connaissance des liens qui l’unissaient à elle – et contre toute sagesse. Mais surtout contre tout respect pour son enfant. Et c’est là toute la disgrâce de cette histoire.

    Aujourd’hui, Albert II déclare dans un communiqué qu’il veut mettre un terme « dans l’honneur et la dignité » à cette « ...

    Lire la suite