Accueil Opinions Éditos

L’Amazonie en feu: Sa forêt? Nos poumons!

Face à la bêtise du président d’un des plus grands pays de la planète et l’incapacité répétée des grands dirigeants sur monde de faire bloc, nous croisons les doigts… Edito

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Alors, #prayforamazonas. #prier pour l’Amazonie. C’est en apparence tout ce qu’il nous reste à faire. Car entre la bêtise du président (élu) d’un des plus grands pays de la planète (Jair Bolsonaro) et l’incapacité répétée des grands dirigeants du monde de faire bloc, il n’y a plus guère de place que pour l’incantation.

Un ciel jaunâtre éclipse São Paulo, une eau de pluie noire déferle sur la ville brésilienne, et nous croisons les doigts. 74.000 feux ont été comptabilisés depuis janvier au Brésil, soit 84 % de plus qu’il y a un an, et nous croisons les doigts. La réduction spectaculaire de la déforestation inversée en quelques mois, et nous croisons les doigts.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, dimanche 25 août 2019, 21:58

    Jean Stals, vous n'êtes pas très honnête. A commencer par l'organe qui accueille ici vos commentaires et le mien, LE SOIR a parfaitement rendu compte de la dernière campagne électorale présidentielle au Brésil. Le Soir a parfaitement expliqué comment la "démocratie" encore bien imparfaite et corrompue du Brésil avait d'abord éliminé le candidat progressiste Lula et comment les intérêts privés puissants s'étaient ligués pour défendre Bolsonaro y compris via des campagnes de fake news diffusées sur facebook (sur le concurrent de Bolsonaro). Le Soir n'a en rien occulté les idées de Jair Bolsonaro, le racisme, le conservatisme et la propension en effet à ne même pas considérer la question climatique comme un sujet digne d'intérêt. Il y a suffisamment de luttes intelligentes à mener pour ne pas se tromper d'ennemis. Des organes de presses appartiennent aujourd'hui à des intérêts privés parfois peu recommandables. A ce jour pour ma part, je ne détecte pas dans LE SOIR de conflit d'intérêt comme on peut par contre en trouver à grande échelle dans la presse française complètement aux mains de lobby puissant. Je vous serais gré le cas échéant de me faire remarquer ce problème venant du titre qui héberge nos commentaires. Mais votre exemple est malheureux et démontre l'inverse de vos propos.

  • Posté par Sevenants Eric, samedi 24 août 2019, 20:16

    La forêt amazonienne ne nous permet pas de respirer, elle n'est pas un poumon de la planète ! Pour autant, elle nous est indispensable comme stockage temporaire de carbone et pour le cycle global de l'eau. Dans une forêt à l'équilibre (et à cause de l'homme, l'Amazonie en est loin) la production d'o2 pendant la journée est compensée par l'oxydation des végétaux morts, par la respiration des plantes la nuit et par la respiration des organismes non photosynthétiques. Si une forêt est en croissance constante (forêt boréale) elle produit de l'o2 de manière nette tout comme le phytoplancton marin (poumon inversé) par contre la production nette de l'Amazone est nulle voire, à cause de l'homme, elle est malheureusement une des plus grandes zones polluantes de la planète (incendies).

  • Posté par stals jean, samedi 24 août 2019, 16:58

    Le monde entier fait semblant d'ignorer que Bolsonaro est un fasciste notoire et fier de l'être.Il ne se cache pas de prétendre même publiquement que Pinochet est son modèle...Catho extrémiste,(évangéliste) il a même dit entre autre que si son fils était gay il préférerait qu'il meure dans un accident...Ultralibéral enragé, les patrons et la haute bourgeoisie l'adore. Grand admirateur de Trump par surcroît... Tout ça les médias ne le savent que trop, mais semblent découvrir le fil à couper le beurre quand Bolsonaro met le feu à l'Amazonie en chiant sur le reste du monde...Climato-septique Bolsonaro? Même pas, son QI ne le permet pas plus que son inculture crasse et revendiquée...Son slogan: ( véridiquement prouvé) "Brésil au dessus de tout". "Dieu au dessus de tous", référence assumée au:"Deutschland über alles" (l'Allemagne au dessus de tous) l'hymne nazi...Voila le Bolsonaro dont les médias ne parlent jamais, je me demande d'ailleurs combien de temps cette "contribution" va rester le ligne?

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs