Accueil Belgique Politique

Raoul Hedebouw (PTB): «En Wallonie, le PS mène une politique de droite»

Pour le PTB, il n’y a pas de volonté de rupture en Wallonie « et certainement pas tant qu’Elio Di Rupo sera à la tête du PS ».

Temps de lecture: 2 min

Je pensais que la percée du PTB servirait d’électrochoc au PS et à Écolo, mais ces partis ne veulent rien changer », déclare samedi le porte-parole du PTB, Raoul Hedebouw, dans une interview donnée dans Sud Presse.

À lire aussi Coalition arc-en-ciel en Wallonie? Le suspense dure

« Je ne suis pas content de ce qui est arrivé. Il y avait une chance de réaliser quelque chose. On a discuté une bonne fois avec le PS sur des dossiers concrets, pour savoir si on pouvait faire de la politique autrement. Cela fait 30 ans, MR au pouvoir ou pas, que la politique wallonne est libérale », explique Raoul Hedebouw, en revenant sur les discussions qui n’ont pas abouti avec le PS.

À lire aussi En Wallonie, on attend Elio Di Rupo

« Le PS ne veut rien changer. Je regrette qu’il trouve plus facilement un accord programmatique avec le MR qu’avec nous. Finalement, l’objectif du PS était de faire accepter l’austérité, décrétée au niveau européen, par le PTB : nous mouiller pour montrer qu’il n’y a pas d’alternative », ajoute-t-il.

Pour le PTB, il n’y a pas de volonté de rupture en Wallonie « et certainement pas tant qu’Elio Di Rupo sera à la tête du PS ».

À lire aussi PS et MR perplexes: «Ecolo veut-il vraiment entrer dans la coalition wallonne?»

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

26 Commentaires

  • Posté par Toussaint Francis, dimanche 25 août 2019, 13:15

    Ceux qui veulent lire le compte-rendu de l'interview d'Alain Nicolas, qui vient de quitter le PTB (voir mon message précédent) : https://www.tvlux.be/article/info/politique/tete-de-liste-aux-dernieres-elections-alain-nicolas-quitte-le-ptb_32488.html?fbclid=IwAR36AQhICwoMQCLgXxPB1LJGaU0D1tqXiDTooxCSbyqTonrSi9Xhb-v7FKg

  • Posté par Toussaint Francis, dimanche 25 août 2019, 9:54

    Le PTB était-il réellement prêt à négocier ? On peut en douter... Alain Nicolas, tête de liste du PTB aux élections régionales dans le Luxembourg explique sur TVLux *: la Direction du PTB avait décidé, AVANT les élections, de ne participer à aucun gouvernement (ni à la Région wallonne, ni à la Région bruxelloise, ni au Fédéral), donc quelque soit le score du PTB et quelques soient les propositions formulées par le PS et Ecolo... Pourquoi ne pas l'avoir dit aux électeurs AVANT qu'ils votent ? ? ? Nombreux sont ceux qui auraient voté autrement pour ne pas gaspiller leur voix... Une des conséquences de ce refus absolu du PTB de se "mouiller" : le MR restera au pouvoir en Wallonie (*) « Le malaise s’est installé le lundi avant les élections. Tous les militants ont été convoqués à Namur. Là, on nous a clairement signifié que quel que soit le résultat de ces élections, le PTB ne monterait pas dans un gouvernement. Avant même les élections, avant même le début des « négociations », la campagne de communication à ce sujet était déjà prête. Ce jour-là, j’ai été le seul à réagir… » « Le PTB ne veut pas aller au gouvernement, ce qu’il veut, c’est amener une révolution. C’est un parti révolutionnaire." Ecoeuré, Alain Nicolas a quitté le PTB le 22 août

  • Posté par Deckers Björn, samedi 24 août 2019, 19:54

    Raoul Hedebouw est un menteur, un arracheur de dents. Il est hélas arrivé en effet au PS de devoir assumer une politique qui n'était pas précisément la sienne, en particulier sous le gouvernement Di Rupo. Mais décrire cette politique comme ayant été la seule politique du PS est d'une malhonnêteté rare. Le pays était alors déjà dans une situation politique et institutionnelle dangereuse. Et quand enfin on a pu "accoucher" de la sixième réforme de l'Etat, il restait autour de la table, le PS/SP.A, le MR/VLD et le CD&V/Cdh. A noter que le MR et le VLD avaient reçu une grosse gifle électorale en 2010, que le VLD devait y aller avec la NVA dans l'opposition, et qu'ils leur fallait donc du lourd et qu'ils étaient en position de jouer le chantage politique permanent au formateur Di Rupo. Bref, oui l'accord de gouvernement de 2011 était largement inspiré par les idées libérales. Mais que devait alors faire le PS? Planter la formation du gouvernement après avoir déjà mis 520 jours pour pondre la sixième réforme de l'Etat??? Par ailleurs, le prétexte du PTB est pitoyable. Il prend prétexte que l'UE impose une politique ultralibérale sur les dépenses publiques. Ce fut une réalité, ça l'est de moins en moins. D'une part, la BCE depuis longtemps déjà a développé la politique de "quantitative easing" qui a déjà largement lâché la bride aux Etats, d'autres part, les packs budgétaires se fissurent de toutes parts. De plus en plus d'économistes et dans leurs sillages de responsables politiques, se rendent compte que refuser la relance par l'investissement et la dépense raisonnée dans une situation de taux historiquement et durablement bas est une obsession dangereuse et contre-prodcutive. Jusqu'ici l'Allemagne tenait à cette politique tout en admettant de plus en plus d'entorses (France, Italie notamment) mais vu que la récession touche désormais l'Allemagne, il est fort à parier que la boutiquière Merkel va à son tour revoir son dogmatisme. Bref, l'argument de Raoul Hedebouw, c'est du flan. En parti marxiste léniniste, Raoul Hedebouw ne veut pas une participation pour changer les choses dans la démocraties. La seule chose qui l'intéresse, c'est la "bonne" vieille révolution prolétarienne et au final la misère pour tous! Le vote pour le PTB n'est pas seulement inutile par rapport à un projet réellement progressiste, il est rigoureusement aussi toxique que le vote pour le VB!

  • Posté par Leotard Marc, dimanche 25 août 2019, 2:32

    M. Deckers, qu’est-ce que M. Hedebouw ou son parti vous ont fait pour que vous débitiez autant d’âneries à la ligne? Il n’est pas besoin d’être PTB pour voir que chaque fois que M. Di Rupo a fait partie d’un gouvernement, il a pratiqué un libéralisme dur — privatisations, austérité, chasse aux chômeurs,...

  • Posté par Leroy christian, samedi 24 août 2019, 21:36

    Le PS vous paie combien à la ligne ... Bla bla bla ;o)))

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une