Rallye d’Allemagne: Thierry Neuville, victime d’une crevaison, perd tout espoir de victoire

Rallye d’Allemagne: Thierry Neuville, victime d’une crevaison, perd tout espoir de victoire

Thierry Neuville avait raison de craindre la spéciale de Panzerplatte. Le juge de paix de ce rallye, comme il l’appelait avait le départ, lui laissera un goût amer : au km 4,5 de ce tronçon de 41,17 bornes, la Hyundai i20 numéro 11 s’est immobilisée pendant une minute. Crevaison à l’arrière gauche.

« Put… », lâchait le Belge à l’arrivée du tronçon. « C’est vraiment pas de chance. Je n’ai pas l’impression d’avoir commis une erreur. On roulait au milieu de la route quand le pneu s’est dégonflé sans raison.  »

Sauf erreur ou souci technique d’Ott Tänak, l’Estonien a maintenant la voie ouverte pour décrocher un nouveau triomphe. À ce stade, Toyota réalise d’ailleurs une excellente opération puisque les trois Yaris occupent le podium. En effet, Sébastien Ogier a glissé au 4e rang à la régulière, sans commettre d’erreur.

En quittant cette spéciale au 7e rang, à 1 min 32,4 de Tänak, notre compatriote sait que ses rêves de victoire se sont envolés. Toutefois, il peut espérer n’être pas le seul à connaître des soucis lors de la 2e boucle.

Le classement après l’ES 13 : 1. Tänak (Toyota) 1h57 : 48,4 ; 2. Meeke (Toyota) à 42,6 sec ; 3. Latvala (Toyota) à 45,2 ; 4. Ogier (Citroën) à 45,7 ; 5. Sordo (Hyundai) à 1 : 20,0 ; 6. Mikkelsen (Hyundai) à 1 : 26,4 ; 7. NEUVILLE (Hyundai) à 1 : 32,4 ; 8. Lappi (Citroën) à 1 : 40,4

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Jean-Marc Fortin a été surpris par Fernando Alonso qui approche le rallye-raid comme la F1.

    Par DOMINIQUE DRICOT

    Moteurs

    Jean-Marc Fortin: «Fernando Alonso est un professionnel hors-norme»

  • En se mettant tout seul hors de la route, Thierry Neuville a perdu une occasion en or de se relancer dans la chasse aux lauriers. @News

    Par Thierry Wilmotte et Envoyé spécial à Marmaris, Thierry Wilmotte

    Rallye

    Thierry Neuville n’a plus vraiment son sort entre les mains

  • @News

    Par Thierry Wilmotte

    Rallye

    Les dieux du ciel turcs étaient avec Neuville

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Borders
» au Public.

  2. Dominique Leroy, remerciée par le personnel de Proximus lors de son arrivée au siège de l’entreprise ce jeudi. Le parquet, lui, enquête.

    La sortie très chahutée de Dominique Leroy

  3. Pierre-Yves Dermagne

    Vente de Voo et de Win: l’Arc-en-ciel reprend le contrôle dans l’affaire Nethys

La chronique
  • {L’Ardenne} ou {les Ardennes}?

    Morphologie et géographie

    Un billet de cette chronique a fait le point récemment sur les marques du nombre dans les noms propres. Si la règle générale prône l’invariabilité, elle connaît de nombreuses exceptions, y compris dans des noms de pays ou de régions. Depuis longtemps, le pluriel s’est imposé dans les Amériques, les Antilles ou les Pouilles  ; à date plus récente sont apparus les deux Congos, les deux Corées, les deux Vietnams. Peut-être sera-t-il question demain des deux Belgiques.

    Vu l’abondance de matière, d’autres toponymes ont été prudemment mis en réserve… en attendant que le loup sorte du bois. Cela vient de se produire le week-end dernier dans le magazine Sosoir, compagnon de votre quotidien...

    Lire la suite

  • Nethys: le chaos, la clarté et l’hystérie

    La clarté ou le chaos ? Il y a désormais des deux dans le dossier Nethys. Et il va falloir au nouveau ministre de tutelle, Pierre-Yves Dermagne, beaucoup de méthode, de sang-froid, d’expertise et d’indépendance politique pour dénouer ce sac de nœuds.

    Ces derniers mois, c’est l’opacité qui a régné sur la restructuration du groupe liégeois, confisquée par un management, un conseil d’administration, quelques hommes et...

    Lire la suite