Ligue de Diamant: Thomas Van der Plaetsen a dû abandonner, Ben Broeders quatrième à la perche

Ligue de Diamant: Thomas Van der Plaetsen a dû abandonner, Ben Broeders quatrième à la perche
Isopix

Thomas Van der Plaetsen a dû abandonner le triathlon qu’il disputait samedi soir lors de la manche de la Ligue de Diamant d’athlétisme de Paris. Le décathlonien, déjà qualifié pour les Mondiaux de Doha, s’est légèrement blessé aux ischio-jambiers. Ben Broeders, avec 5m60, a pris la 4e place du concours à la perche.

Van der Plaetsen a débuté son concours avec une marque de 13m36 au poids alors qu’il possède un record personnel à 14m28. Il n’a ensuite pas disputé la longueur, 2e des 3 épreuves avant le 110m haies. «Il a une petite blessure aux ischio-jambers et n’a pas voulu prendre le moindre risque avant les Mondiaux. Ce n’est pas grave», a déclaré Helena Van der Plaetsen, sœur et manager de l’athlète.

Broeders, lui aussi qualifié pour le rendez-vous qatari (27 septembre - 6 octobre), a pris la 4e place à la perche avec une barre effacée à 5m60 pour son premier rendez-vous en Ligue de Diamant. C’est seize centimètres de moins que son record de Belgique. Il a terminé derrière l’Américain Sam Kendricks (6 m), le Brésilien Augusto Dutra (5m80) et le Grec Emmanouil Karalis (5m70). Le recordman du monde français Renaud Lavillenie a déçu en ne réussissant qu’un seul saut à 5,60 m, dans cette épreuve hors programme du meeting de Ligue de diamant de Paris.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. parlement (3)

    Les ex-députés fédéraux se ruent vers les indemnités de sortie

  2. NETHYS

    Nethys: après le grand déballage, des questions en suspens

  3. pluie_0

    Woody Allen au «Soir»: «Tant que je pourrai tourner, je le ferai partout où je peux»

La chronique
  • Réchauffement climatique: la faillite de la démocratie

    Avec les manifestations des jeunes pour le climat, au printemps, certains ont cru que la démocratie allait faire la preuve de son efficacité en matière environnementale. Après des décennies d’aveuglement, d’errance ou d’atermoiement, la priorité climatique, au moins, serait propulsée en tête de tous les agendas politiques, en particulier en Europe avec le scrutin du 26 mai.

    Un thème qui peine à s’imposer

    Les écologistes ont fait des percées remarquables dans certains pays, mais ils n’ont obtenu que 10 % des sièges au Parlement européen, comme si les citoyens ne se résolvaient pas à placer l’environnement en tête de leurs préoccupations malgré le matraquage médiatique sur la question du climat. Il est vrai que les Verts n’ont plus le monopole...

    Lire la suite

  • Nethys: le départ de Stéphane Moreau ne règle pas tout, loin de là

    Et voilà, c’est fait ! La Wallonie a la réponse à la question la plus souvent posée depuis trois ans : « Quand Stéphane Moreau va-t-il quitter la direction de la société liégeoise Nethys ? » Lundi, le président du conseil d’administration Pierre Meyers n’a pas tourné autour du pot : « Vous voulez savoir ? Eh bien on va vous le dire ! En termes crus, quand les opérations de privatisation seront accomplies, il ne sera plus là. On met fin à son contrat sans indemnité, sans parachute et sans...

    Lire la suite