Philippe Gilbert très critique après le CLM inaugural de la Vuelta:«Certains virages étaient dangereux»

Philippe Gilbert très critique après le CLM inaugural de la Vuelta:«Certains virages étaient dangereux»

Philippe Gilbert s’est montré critique après le contre-la-montre par équipes inaugural du Tour d’Espagne au terme duquel son équipe Deceuninck-Quick Step a pris la 2e place à deux secondes d’Astana. L’équipe Jumbo-Visma a été victime d’une chute collective, qui a notamment gêné la formation belge. « C’était à prévoir sur un tel parcours », a déclaré le Remoucastrien à l’arrivée. « C’est dommage de voir un grand tour débuter de la sorte. »

« Nous avions remarqué vendredi lors de la reconnaissance du parcours que certains virages étaient dangereux. Samedi, vous passez dans ces virages à 60 ou 70 km/h. Et soudain cette voiture a surgi sur notre trajectoire. Heureusement nous avons réussi à l’éviter, nous avons échappé à une situation bien pire. »

Sans cette voiture Jumbo-Visma sur la trajectoire de la formation belge, Philippe Gilbert aurait sans doute pu porter le maillot rouge de leader dimanche au départ de la deuxième étape. Mais l’équipe Jumbo-Visma n’est pas la seule formation a avoir goûté au bitume de la Costa Blanca samedi soir. En effet, Fernando Gaviria et Fabio Aru (Team Emirates) sont eux aussi tombés. « Il y a soudainement eu de l’eau sur l’asphalte à l’approche d’un virage. Cela a provoqué une chute », a dit le grimpeur italien. « Ce n’est évidemment pas le départ idéal mais nous allons continuer à nous battre. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous