Incendies en Amazonie: des centaines de nouveaux feux au Brésil, déjà un million d’hectares ravagés en Bolivie

Incendies en Amazonie: des centaines de nouveaux feux au Brésil, déjà un million d’hectares ravagés en Bolivie
MAXPPP

Des milliers d’hommes ont été mobilisés au Brésil pour lutter contre les centaines de nouveaux incendies de forêts qui font rage à travers le pays, les plus dévastateurs en Amazonie de ces dernières années, alors que la pression internationale s’est accrue samedi pour pousser le président brésilien Jair Bolsonaro à agir. Une équipe de l’AFP qui a survolé vendredi l’Etat de Rondonia a constaté la présence de multiples incendies.

Le sort de la plus vaste forêt tropicale de la planète est au coeur du sommet du G7 qui se tient ce week-end à Biarritz, dans le sud-ouest de la France.

Les dernières données officielles indiquent que 78.383 incendies ont été enregistrés depuis janvier, soit un record depuis 2013.

En Amazonie, quand une forêt est défrichée, les troncs sont emportés mais le reste de la végétation est brûlé sur place pendant la saison sèche, qui dure de juillet à novembre. Pour les terres agricoles, ou des prairies, la végétation et les mauvaises herbes sont également entassées, en attendant la saison sèche. C’est ce qui brûle en ce moment, expliquent les experts.

EPA

Plus de la moitié de ces incendies sont situés en Amazonie, où vivent plus de 20 millions de personnes. Quelque 1.663 nouveaux feux se sont déclarés entre jeudi et vendredi, selon l’Institut national brésilien de recherche spatiale (INPE).

Le patron de l’INPE a été limogé début août après avoir publié des données sur la déforestation jugées mensongères par Jair Bolsonaro: elles montraient que la déforestation en juillet avait été quasiment quatre fois supérieure à celle enregistrée durant le même mois de 2018.

EPA

► Amazonie: les incendies se propagent au Paraguay et en Bolivie

La Bolivie appelle à l’aide

La surface ravagée par les incendies qui touchent la Bolivie depuis plusieurs jours a atteint samedi 950.000 hectares selon les chiffres communiqués par les autorités, malgré les opérations des pompiers et le soutien d’un Boeing Supertanker 747-400 loué par le gouvernement à une entreprise américaine.

AFP

Le président bolivien, Evo Morales, a demandé vendredi aux pays qui composent l’organisation du Traité de coopération amazonien (ACTO) de tenir une réunion d’urgence pour discuter de l’avenir de l’Amazonie.

AFP

Cliver Rocha, le directeur de l’Autorité des forêts et des terres (ABT), a déclaré que les flammes avaient détruit 32% de la forêt de Chiquitano, où 1.871 familles dans 11 communes et 35 communautés autochtones ont également été affectées.

Reuters

Le ministre de la présidence Juan Ramon Quintana s’est cependant félicité sur son compte Twitter des opérations de l’avion bombardier d’eau américain. Après avoir éteint les foyers dans les montagnes à proximité d’Ipiás, l’avion doit être utilisé au dessus des reliefs de Tucavaca, dans la région du Pantanal, une plaine qui s’étend à travers la Bolivie, le Paraguay et le Brésil.

AFP

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Face au vote des députés, Boris Johnson a renvoyé la patate chaude aux Européens.

    Brexit: suite au prochain épisode…

  2. Vladimi Poutine accueillant son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, mardi à Sotchi
: «
La situation dans la région est très grave
» a rappelé le président russe.

    Poutine et Erdogan s’accordent pour renforcer la présence russe en Syrie

  3. FRANCE-LEONARDO-DA-VINCI-EXHIBITION

    Le Louvre met à l’honneur le vrai Léonard de Vinci

La chronique
  • Michel Barnier, missionnaire et poil à gratter: une personnalité qui contraste avec Boris Johnson

    Par Marc Roche

    Dans un coin de ma mémoire de chroniqueur du Brexit, une petite information mise de côté en sachant qu’elle sera utilisée un jour. La nouvelle Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a nommé Michel Barnier à la tête d’une « task force Royaume-Uni » chargée de la finalisation de l’Article 50 de sortie, de la préparation d’un no deal et de la négociation du futur accord commercial entre l’Union européenne et le Royaume-Uni.

    Dans le chaos actuel du processus du Brexit, cette nouvelle a fait l’effet d’un « vent » dans une assemblée de trappistes : déplorable mais sans importance. Le Premier ministre, Boris Johnson, a en effet d’autres chats à fouetter que de se préoccuper de la nouvelle mission qui serait attribuée, après la ratification de l’accord scellé entre Londres et Bruxelles, à celui qui est considéré par les Brexiteurs comme l’ennemi public numéro un.

    De solides inimitiés...

    Lire la suite

  • Une réforme des pensions doit être socialement acceptable

    Les hommes politiques se trompent parfois (pardonnez l’euphémisme). Après tout, ils sont faits du même bois que nous. Mais quand ils annoncent qu’il faut réformer notre système de pensions, ils ont raison.

    Tout a changé

    Notre premier pilier de pensions s’est construit au lendemain du dernier conflit mondial. La période des « Trente glorieuses » lui a donné sa solidité, en même temps que le « Baby-boom...

    Lire la suite