Incendies en Amazonie: des centaines de nouveaux feux au Brésil, déjà un million d’hectares ravagés en Bolivie

Incendies en Amazonie: des centaines de nouveaux feux au Brésil, déjà un million d’hectares ravagés en Bolivie
MAXPPP

Des milliers d’hommes ont été mobilisés au Brésil pour lutter contre les centaines de nouveaux incendies de forêts qui font rage à travers le pays, les plus dévastateurs en Amazonie de ces dernières années, alors que la pression internationale s’est accrue samedi pour pousser le président brésilien Jair Bolsonaro à agir. Une équipe de l’AFP qui a survolé vendredi l’Etat de Rondonia a constaté la présence de multiples incendies.

Le sort de la plus vaste forêt tropicale de la planète est au coeur du sommet du G7 qui se tient ce week-end à Biarritz, dans le sud-ouest de la France.

Les dernières données officielles indiquent que 78.383 incendies ont été enregistrés depuis janvier, soit un record depuis 2013.

En Amazonie, quand une forêt est défrichée, les troncs sont emportés mais le reste de la végétation est brûlé sur place pendant la saison sèche, qui dure de juillet à novembre. Pour les terres agricoles, ou des prairies, la végétation et les mauvaises herbes sont également entassées, en attendant la saison sèche. C’est ce qui brûle en ce moment, expliquent les experts.

EPA

Plus de la moitié de ces incendies sont situés en Amazonie, où vivent plus de 20 millions de personnes. Quelque 1.663 nouveaux feux se sont déclarés entre jeudi et vendredi, selon l’Institut national brésilien de recherche spatiale (INPE).

Le patron de l’INPE a été limogé début août après avoir publié des données sur la déforestation jugées mensongères par Jair Bolsonaro: elles montraient que la déforestation en juillet avait été quasiment quatre fois supérieure à celle enregistrée durant le même mois de 2018.

EPA

► Amazonie: les incendies se propagent au Paraguay et en Bolivie

La Bolivie appelle à l’aide

La surface ravagée par les incendies qui touchent la Bolivie depuis plusieurs jours a atteint samedi 950.000 hectares selon les chiffres communiqués par les autorités, malgré les opérations des pompiers et le soutien d’un Boeing Supertanker 747-400 loué par le gouvernement à une entreprise américaine.

AFP

Le président bolivien, Evo Morales, a demandé vendredi aux pays qui composent l’organisation du Traité de coopération amazonien (ACTO) de tenir une réunion d’urgence pour discuter de l’avenir de l’Amazonie.

AFP

Cliver Rocha, le directeur de l’Autorité des forêts et des terres (ABT), a déclaré que les flammes avaient détruit 32% de la forêt de Chiquitano, où 1.871 familles dans 11 communes et 35 communautés autochtones ont également été affectées.

Reuters

Le ministre de la présidence Juan Ramon Quintana s’est cependant félicité sur son compte Twitter des opérations de l’avion bombardier d’eau américain. Après avoir éteint les foyers dans les montagnes à proximité d’Ipiás, l’avion doit être utilisé au dessus des reliefs de Tucavaca, dans la région du Pantanal, une plaine qui s’étend à travers la Bolivie, le Paraguay et le Brésil.

AFP

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Ce mardi 12 novembre, à l’occasion d’une grève générale, ils étaient plusieurs centaines de milliers dans les rues du pays à réclamer, notamment, une Assemblée constituante. La sortie de crise n’est pas pour tout de suite.

    Par Alan Loquet

    Amériques

    Le Chili vers une sortie de crise?

  • Cristina Bautista a été assassinée le 29
octobre.

    Par Anne Proenza

    Amériques

    Colombie: «Si on parle on nous tue, si on se tait aussi»

  • Lula.

    Par Anne Vigna

    Amériques

    Le retour inespéré de Lula

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Avec 44,6
% des voix, Georges-Louis Bouchez devance nettement Denis Ducarme, 25,1
%. Mais un duel les attend désormais.

    Présidence du MR: Bouchez a convaincu le sommet, pas assez la base

  2. j-accuse.20191101014130 (1)

    Jean Dujardin au «Soir»: «C’est très français, la xénophobie»

  3. Origi et Praet jouent peu avec les Diables rouges. Ils pourraient profiter des deux matchs à venir pour accumuler un peu de temps de jeu.

    Plusieurs Diables rouges lancent leur sprint final pour l’Euro

La chronique
  • La radicalité ordinaire, on commence à s’y habituer au lieu de s’en étonner

    Dans mes dernières chroniques, j’ai évoqué à plusieurs reprises une montée en puissance des revendications citoyennes dans le champ politique. Elle se traduit notamment par des bras de fer avec le pouvoir, par des tentatives de faire plier les autorités, de les contraindre à abandonner un projet ou une décision ou, à l’inverse, de les forcer à légiférer dans un sens précis, à exécuter un ordre venu de la rue ou d’un collectif de citoyens.

    Les stratégies utilisées pour atteindre de tels objectifs sont multiples, et plus ou moins légales selon les cas ; les sujets concernés sont infiniment variés ; les citoyens impliqués, enfin, s’organisent de différentes manières, plus ou moins structurées, plus ou moins dépendantes des réseaux sociaux. Mais ce qui frappe, surtout dans un pays habitué à voir la société civile s’exprimer, c’est la radicalité accrue de nombreuses revendications, la jeunesse, souvent, de celles et ceux qui les portent, et la détermination avec laquelle les citoyens tentent d’obtenir gain...

    Lire la suite

  • Augmenter le salaire minimum, en se montrant visionnaire

    Travailler, juste pour survivre. C’est ce que dénoncent les défenseurs d’une hausse du salaire minimum. Et à la lecture des portraits que nous publions ce matin, on peut difficilement leur donner tort. Les salariés dont la rémunération se situe au niveau du plancher interprofessionnel, ainsi que tous ceux dont le revenu mensuel s’en approche, vivent une existence où le début du mois est un répit et où les maigres marges précieusement épargnées servent à prévenir le prochain coup dur, la prochaine grosse facture. C’est un salaire de la peur...

    Lire la suite