Déjà 162 Belges décédés à l’étranger pendant les vacances: «Il y a une tendance à chercher à être un héros en voyage»

Déjà 162 Belges décédés à l’étranger pendant les vacances: «Il y a une tendance à chercher à être un héros en voyage»
D.R.

Le nombre de Belges décédés à l’étranger cet été est particulièrement élevé. Trois organisations d’assistance au voyage (Europ Assistance, Mutas et Touring) recensent déjà 162 morts depuis le dernier week-end de juin, alors que les vacances ne sont pas encore terminées. Europ Assistance comptabilise 14 décès, l’assistance internationale Mutas s’occupe de 65 familles de personnes décédées et chez Touring, le nombre de dossiers impliquant des décès s’élève désormais à 83.

« Il semble y avoir une tendance à se montrer de plus en plus téméraire en vacances », commente Xavier Van Caneghem, porte-parole d’Europ Assistance, dans le quotidien De Zondag.

Chez Touring, la majorité des décès sont dus à une maladie cardiovasculaire, précise le porte-partole Danny Smagghe. « Par exemple, un vacancier parti sur l’île Maurice est décédé d’insuffisance cardiaque pendant une excursion de plongée. Parfois, la différence de température joue également un rôle : les vacanciers restent assis pendant des heures dans une voiture surchauffée avant de plonger dans une eau froide dès leur arrivée. C’est extrêmement dangereux ».

La voiture justement est un autre facteur de risques. « Les gens ne sont pas habitués aux routes à l’étranger, ne connaissent pas le chemin ou sont parfois trop fatigués par une longue route… Le nombre d’accidents avec des caravanes et des camping-cars augmentent également, tout simplement parce que de plus en plus de vacanciers optent pour un tel transport ».

Chez Europ Assistance, la plupart des décès sont dus à des accidents de la route, suivis des problèmes de santé et d’autres accidents comme une chute après un faux pas ou une forte consommation d’alcool, des gens qui s’égarent et finissent par mourir, au cours de sorties sportives notamment. « Cela semble hélas devenir tendance de chercher à être un héros en voyage. Et d’ensuite afficher ses exploits sur les médias sociaux. C’est bien plus cool que de passer ses journées au bord de la piscine », ajoute Van Caneghem. « Les gens semblent rechercher quelque chose de plus relevé en vacances. La préparation et dans certains cas un accompagnement professionnel ne sont cependant pas à négliger. »

Touring constate une hausse du nombre d’accidents mortels liés à des escapades sportives. « Ce n’est pas très malin de se lancer dans des exploits à l’étranger, comme escalader une montagne, si on ne fait pas grand-chose chez soi », estime Danny Smagghe.

Plus de 10.000 dossiers

Tous les accidents ne sont heureusement pas fatals. Les organisations d’assistance au voyage gèrent principalement des dossiers concernant des soins médicaux, du bras cassé à l’infection. Touring a ouvert 2.062 dossiers à ce jour, un nombre en légère hausse par rapport à 2018. Europ Assistance en compte 1.900 (aussi en légère augmentation) et Mutas 6.900 (statu quo), pour un total de 10.862 dossiers. La chaleur a également joué un rôle là-dedans : le nombre de personnes souffrant de maux d’estomac ou intestinaux, d’infections alimentaires et de problèmes respiratoires est en augmentation.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. En 2 ans à peine, Juul a conquis 75% du marché américain des cigarettes électroniques. Mais plusieurs utilisateurs sont morts de pneumonie.

    Comment la cigarette électronique a fini par tuer

  2. «
Je ne me bats pas contre le cancer, mais pour la vie
».

    Visa pour la Flandre: pour Caroline, pour la vie

  3. Ursula von der Leyen va s’expliquer sur le concept de «
mode de vie européen
» devant les chefs de groupe du Parlement européen.

    «Protection du mode de vie européen»: Von der Leyen protège encore son choix de mots

La chronique
  • Visa pour la Flandre: pour Caroline, pour la vie

    En attendant le gouvernement flamand… C’est drôle ce sentiment pour le mauvais élève traditionnellement au fond de la classe, qui rend toujours sa copie en retard, de se retrouver au premier rang, devoirs terminés, prêt pour la récré, attendant que les autres terminent leur travail. Et donc oui, voilà trois gouvernements francophones en état de marche, avec de nouveaux ministres, des jeunes femmes blondes et brunes, des hommes (beaucoup) plus mûrs prêts à gouverner, qui attendent la Flandre pour être au complet et finir le tableau fédéral. C’est pas souvent…

    C’est tellement pas souvent que la presse du nord du pays se démène pour trouver de l’information. Ils se sont bien un peu amusés avec le coup du « canon ». Ils ont bien tenté une percée polémique avec le nucléaire. La N-VA veut prolonger les centrales – est-on surpris ? –, le CD&V et l’Open VLD sont embarrassés. La tripartite wallonne, elle, bardée de son plan de réduction des gaz à effet de serre se voit décerner en néerlandais la mention « une ardeur verte d’avance »....

    Lire la suite

  • Un scrutin en Israël qui ne résout rien et occulte l’occupation

    Une élection sans vrai vainqueur, cela existe. Les Israéliens viennent de le prouver ce 17 septembre alors qu’ils étaient appelés, pour la seconde fois cette année, fait sans précédent, à élire un nouveau Parlement (Knesset). Les deux principales formations, arrivées à égalité en tête le 9 avril dernier, restent grosso modo sur leurs positions : ni le Likoud nationaliste du Premier ministre Binyamin Netanyahou ni « Bleu et blanc », le parti de centre droit emmené par l’ex-général Benny Gantz, ne font de percée décisive et...

    Lire la suite