Matthieu Daele et Catherine Lemaître ne se présentent pas à la coprésidence d’Ecolo

Matthieu Daele et Catherine Lemaître ne se présentent pas à la coprésidence d’Ecolo

Ils ont finalement décidé de ne pas y aller : Matthieu Daele, ex-député wallon et actuel député de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et Catherine Lemaître, ex-conseillère communale à Bruxelles et membre du Conseil de fédération, ne se porteront pas candidats à la co-présidence d’Ecolo, les candidatures devant être rentrées pour ce dimanche à minuit. Ils avaient été approchés par certains de leurs collègues pour se présenter en duo face à Jean-Marc Nollet, eux qui avaient déjà co-présidé ensemble « ecolo j », les Jeunes du parti, en 2007-2008.

« Nous ne nous présentons pas car nous estimons ne pas être dans les conditions suffisantes pour obtenir une issue positive », nous explique Matthieu Daele. « Nous ne voulons pas faire du débat pour faire du débat, puisqu’on dit que la culture du débat existe chez Ecolo. Et nous jugeons que nous serons plus efficaces pour faire progresser l’écologie là où nous sommes, moi au parlement et Catherine au Conseil de fédération, les défis étant de simplifier le message et d’ouvrir les portes et fenêtres du parti. Il n’y a pas qu’à la coprésidence qu’on peut le faire. Nous préférons utiliser notre temps pour renforcer Ecolo, qui est actuellement dans le rapport de forces des négociations. »

Les deux jeunes, qui ne voulaient pas donner l’impression d’une candidature en opposition à Jean-Marc Nollet, espéraient davantage de soutiens qu’ils n’en ont reçus, même s’ils ont eu « beaucoup de retours positifs ». Il nous revient qu’ils souhaitaient particulièrement le soutien officiel d’ « écolo j », mais ils ne l’ont pas obtenu. Ce qui a joué dans leur décision de ne pas se présenter.

Selon nos informations, Jean-Marc Nollet et Rajae Maouane déposeront bien leur candidature en « ticket » peu avant la dernière limite, ce dimanche soir. A l’heure d’écrire ces lignes, il ne semble pas y avoir de duo concurrent.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Une bande de six olibrius aussi dingues qu’étranges débarquait, au soir du 5 octobre 1969, dans la petite lucarne des chaumières d’outre-Manche.

    Les Monty Python ont cinquante ans

  2. Outre le paiement de factures, le Fonds a également un objectif de prévention, en aidant les ménages précarisés à mieux gérer leur consommation.

    Le Fonds Gaz et Electricité a besoin de 30 millions de plus par an

  3. Les travailleurs étrangers sont peu représentés dans le secteur non-marchand (9,1
%) et représentent onze indépendants sur cent en Belgique.

    En cinq ans, le nombre de travailleurs étrangers a augmenté de 13,6%

La chronique
  • France: la fin programmée des Républicains

    Par Xavier Mabille d’abord, par mes lectures aussi, j’ai été vacciné contre la tentation de faire des pronostics. Comme Descartes, l’Histoire s’avance masquée, et l’on a toutes les chances d’être démenti si l’on prétend savoir de quel enfant elle accouchera. Pourtant, je ne résiste pas au plaisir de tirer une prédiction d’un livre dont j’achève la lecture, et dont l’auteur, plus rigoureux que moi, s’abstient, lui, de se projeter dans l’avenir. Je veux parler de L’archipel français, de Jérôme Fourquet, qui me conduit à faire ce pari : dans 20 ans, le parti des Républicains, en France, aura disparu, ou ne sera plus qu’une chapelle insignifiante comme l’est aujourd’hui la formation centriste UDI.

    ...

    Lire la suite

  • Dutroux: le TAP n’est pas un guichet de sortie automatique

    Les craintes ravivées d’une libération conditionnelle de Marc Dutroux, même si elles sont infondées, témoignent que le pays demeure, 23 ans après son arrestation, sous la sujétion du psychopathe de Marcinelle qui figure dans les consciences comme l’incarnation du mal.

    La demande de la désignation d’un collège de cinq experts psychiatres que porteront jeudi devant le Tribunal de l’application des peines (TAP) ses deux avocats, n’est qu’une « étape technique » à l’issue incertaine et qui ne...

    Lire la suite