La 42e brocante de Temploux a accueilli environ 150.000 visiteurs sous un soleil radieux

La brocante de Temploux dimanche
La brocante de Temploux dimanche - Belga

Bien aidée par le soleil, la 42e brocante de Temploux a accueilli environ 150.000 visiteurs sur l’ensemble du week-end, ont indiqué dimanche en fin de journée ses organisateurs. Une estimation plus précise sera toutefois réalisée rapidement via une nouvelle méthode de comptage.

« C’est toujours difficile de chiffrer. Jusqu’à maintenant, on tenait compte du nombre de gobelets utilisés aux bars, mais ce n’est pas très précis », a expliqué Isabelle Beudels, porte-parole de la plus grande brocante de Belgique. « C’est pourquoi nous avons décidé d’évaluer cette fois la fréquentation en collaboration avec les opérateurs téléphoniques, en fonction de l’utilisation du réseau. Il va donc falloir patienter un peu pour avoir le nombre officiel. Cela dit, on ne devrait pas être loin des 150.000. »

Comme à l’accoutumée, le rendez-vous temploutois a connu sa plus grande affluence le samedi, jour privilégié par les chineurs. L’organisation ajoute que le festival BD se déroulant traditionnellement lors de la brocante a connu, lui aussi, un franc succès. Même constat pour la concentration de VW refroidies par air et de Transporter T3 qui s’est mêlée à la brocante tout le week-end. Une cinquantaine de véhicules ont paradé samedi et ils étaient près de 150 à attirer les regards dimanche.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Féru, dit-il, de mythes et d’histoires anciennes, François Fornieri se doit de pouvoir réciter celle de Crésus...

    Nethys: avis de tempête pour le flamboyant Fornieri

  2. «
Que le ministre des Pouvoirs locaux demande des clarifications, c’est normal. Et fuir le conseil d’administration comme le CDH et Ecolo, je ne crois pas que c’est une bonne attitude.
» © Pierre-Yves Thienpont.

    Pierre-Yves Jeholet au «Soir»: «A propos de Nethys, je demande la transparence, la vérité»

  3. Le mouvement pour le climat a réussi à mobiliser au-delà des espérances.

    La mobilisation pour le climat est toujours vive

La chronique
  • {L’Ardenne} ou {les Ardennes}?

    Morphologie et géographie

    Un billet de cette chronique a fait le point récemment sur les marques du nombre dans les noms propres. Si la règle générale prône l’invariabilité, elle connaît de nombreuses exceptions, y compris dans des noms de pays ou de régions. Depuis longtemps, le pluriel s’est imposé dans les Amériques, les Antilles ou les Pouilles  ; à date plus récente sont apparus les deux Congos, les deux Corées, les deux Vietnams. Peut-être sera-t-il question demain des deux Belgiques.

    Vu l’abondance de matière, d’autres toponymes ont été prudemment mis en réserve… en attendant que le loup sorte du bois. Cela vient de se produire le week-end dernier dans le magazine Sosoir, compagnon de votre quotidien...

    Lire la suite

  • Climat: rien n’est fait. Tout reste à prouver

    On en sait qui feront les comptes : 75 à 95.000 début décembre 2018, 75.000 fin janvier 2019, 15 à 20.000 en septembre 2019. Et qui en tireront des conclusions sur un essoufflement du mouvement climatique en Belgique. Plus aisé à faire – mais totalement réducteur – que de se frotter au monde complexe, emporté, contradictoire, désespéré parfois de la mobilisation climatique aujourd’hui.

    Depuis près d’un an, et pas seulement à Bruxelles, des centaines de milliers de personnes ont défilé pour...

    Lire la suite