Accueil Société Enseignement

Enseignement supérieur: 20% d’étudiants étrangers en Belgique

Alors que vient d’avoir lieu le tirage au sort des étrangers admis dans les sections paramédicales, l’Ares attire l’attention sur le nombre d’étudiants non-résidents. Et sur le coût pour la FWB.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 5 min

Quarante mille étudiants… Les universités et hautes écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles accueillent, bon an, mal an, 40.000 jeunes étrangers européens ou non-européens. Soit un sur cinq. Parmi eux, un gros millier accède aux établissements par… chance. Chaque année en effet, l’Académie de recherche et d’enseignement supérieur (Ares) procède à un tirage au sort pour sélectionner les étudiants étrangers admis dans des filières contingentées des secteurs médicaux et paramédicaux. On parle ici de la médecine vétérinaire, de la kinésithérapie, de la logopédie et de l’audiologie. En principe, la médecine et la dentisterie doivent également faire l’objet d’un tirage au sort, mais l’examen d’entrée est à ce point sélectif qu’il n’est pas nécessaire, du moins jusqu’à présent.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Joute Dodo, mercredi 28 août 2019, 1:26

    Le système "imaginé" par les professeurs Yzerbyt et Vandenberghe est déjà en oeuvre dans beaucoup de pays européens. Faut-il aller plus loin pour savoir pourquoi tant d'étudiants viennent chez nous et presque personne d'ici n'étudie à l'étranger? Cela ajouté aux quotas beaucoup plus généralisé à l'étranger qu'en Belgique et les difficultés à trouver du logement.

  • Posté par Joute Dodo, mercredi 28 août 2019, 1:25

    Le système "imaginé" par les professeurs Yzerbyt et Vandenberghe est déjà en oeuvre dans beaucoup de pays européens. Faut-il aller plus loin pour savoir pourquoi tant d'étudiants viennent chez nous et presque personne d'ici n'étudie à l'étranger? Cela ajouté aux quotas beaucoup plus généralisé à l'étranger qu'en Belgique et les difficultés à trouver du logement.

  • Posté par Wafellman Fabienne, mardi 27 août 2019, 11:09

    Les résultats aux tests Pisa des jeunes belges sont mauvais pour ne pas dire très mauvais ... Mais l'enseignement supérieur est dépassé par les demandes d'étudiants étrangers. Un éclaircissement serait utile.

  • Posté par Vigneron Gérard, mardi 27 août 2019, 9:52

    Ils dépensent aussi chez ns et font tourner notre économie mais effectivement la Fédération WBRX peut-elle continuer à accueillir autant d' étudiants étrangers?

Aussi en Enseignement

La Tiny House, le nouveau kot étudiant

En janvier 2023, le campus de l’UCLouvain FUCAM Mons proposera aux étudiants de loger dans des Tiny House. L’entreprise Tiny Home installera plusieurs modules sur le site de l’université. Ce projet s’inscrit dans la volonté de l’université d’avoir un campus plus vert.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs