Macron présente la «montre du G7», fabriquée à partir de filets de pêche recyclés

Macron présente la «montre du G7», fabriquée à partir de filets de pêche recyclés
Reuters

Emmanuel Macron a présenté ce lundi, lors du dernier jour du G7 à Biarritz, la montre Awake, dont le tissu est fabriqué à partir de filets de pêche recyclés. « C’est l’illustration de ce que nous voulons faire. C’est la montre du G7 », a souligné le président français.

Sélectionnée par le sommet du G7 pour incarner l’importance d’un engagement international en faveur de la sauvegarde des océans, la marque française Awake a ainsi fabriqué cette montre écoresponsable, qui s’alimente grâce à la lumière, pour symboliser ce combat.

Un produit totalement inédit qui illustre deux problèmes environnementaux : soit 22 000 tonnes de déchets plastiques sont déversées en mer chaque jour et 650 000 animaux marins se retrouvent chaque année piégés dans des filets abandonnés.

Cette montre, dont toute la conception, y compris le mouvement (solaire), a été étudiée pour réduire les impacts de sa production et de son cycle de vie sur l’environnement.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. NETHYS

    Nethys, le grand déballage: Stéphane Moreau va quitter la holding

  2. Objectif
: soulager les Bruxellois de la congestion automobile.

    L’idée d’une taxe kilométrique divise... et s’enlise

  3. Au vu des résultats de notre sondage, l’optimisme sans faille des informateurs Didier Reynders et Johan Vande Lanotte est difficile à expliquer... © Photo News.

    Grand Baromètre: les Belges disent non à une coalition PS-N-VA et non à de nouvelles élections

La chronique
  • Quo vadis, Boris Johnson?

    Bien malin qui pourrait comprendre ou même deviner la moindre ligne directrice dans la manière dont Boris Johnson mène sa « négociation » avec l’Union européenne… Il y a une dizaine de jours, une brève lueur d’espoir avait pu naître chez ceux qui continuaient à espérer que le nouveau Premier ministre britannique s’avérerait plus rationnel qu’il n’y paraissait jusque-là. D’une part, son idée de faire de l’île d’Irlande un territoire régi par les mêmes règles pour le secteur agro-alimentaire avait pu être comprise comme un premier...

    Lire la suite