Accueil Culture Cinéma

Grand Corps Malade cinéaste: «La vie scolaire», une tragicomédie sociale pleine de vie

Les bandes annonces et nos critiques.

Critique - Temps de lecture: 2 min

La vie scolaire (Mehdi Idir & Grand Corps Malade)

Un film fait de dizaines d’anecdotes véridiques, certaines drôles et d’autres moins. Plutôt pleine de vie, cette « tragicomédie sociale » épargne au spectateur à la fois le prêchi-prêcha, le prosélytisme, la mythification de ce 9-3 cher à certains rappeurs et les violons quand sont évoquées les situations les plus tristes.

À lire aussi ''La vie scolaire'' : notre critique 2 étoiles

Patrick (Tim Mielants)

Un thriller psychologique en absurdie, un huis clos dans un camp naturiste, une tragicomédie qui vaut surtout pour sa mise en situation. Un film tout en atmosphère, pesante et bizarre. Une atmosphère tellement imposante qu’elle prend le pas sur l’intrigue, qu’on finit par mettre de côté. Tim Mielants réalise néanmoins un premier film singulier.

À lire aussi ''Patrick'' : notre critique 2 étoiles

Wedding nightmare (Matt Bettinelli-Olpin & Tyler Gillett)

Ce film s’avère parfois un peu répétitif, tourne ici et là un peu en rond et ne brille pas spécialement par ses textes, mais n’a rien de honteux. Et son humour noir est efficacement souligné par quelques effets gore bien amusants. En filigrane, à condition de vouloir gratter un peu, on devine même un peu de commentaire social.

À lire aussi ''Wedding nightmare'' : notre critique 2 étoiles

La chute du président (Ric Roman Waugh)

Après La chute de la Maison-Blanche et La chute de Londres , voilà La chute du président , et on prie pour que l’affaire s’en tienne à cette trilogie. Le hic, si l’on en croit les chiffres du fameux premier week-end, c’est que les Américains semblent raffoler de ce genre de daube ! Et donc de ce scénario déjà vu mille fois mais sans cesse resservi à l’attention des durs de comprenure.

À lire aussi ''La chute du président'' : notre critique

Frankie (Ira Sachs)

Un film choral où chacun en vient à faire son bilan, entre intrigues et vieilles rancœurs. Ce systématisme stéréotypé, théâtral et carte postale en milieu bourgeois empêche l’empathie de naître et nous tient à distance de la puissance émotionnelle que devraient induire tant de tourments. Ce film ennuie et déprime.

À lire aussi ''Frankie'' : notre critique 1 étoile

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez toutes les sorties, salles et horaires sur Cinenews

Découvrez le programme
Cinenews Voir les articles de Cinenews