Brexit: Donald Trump fait l’éloge de Boris Johnson après sa décision de suspendre le Parlement britannique

Brexit: Donald Trump fait l’éloge de Boris Johnson après sa décision de suspendre le Parlement britannique
EPA

Le président américain Donald Trump a fait mercredi l’éloge du Premier ministre britannique Boris Johnson après sa décision controversée de suspendre le Parlement à l’approche de la date prévue pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Boris Johnson suspend le Parlement britannique : un « scandale constitutionnel », selon le président de l’assemblée

« Boris est exactement ce que le Royaume-Uni attendait, et prouvera que c’est ‘un grand homme !’. J’adore le Royaume-Uni », a tweeté M. Trump, estimant qu’il serait « très difficile » pour le leader de l’opposition britannique Jeremy Corbyn de demander un vote de défiance à l’encontre de M. Johnson.

Ce dernier a annoncé mercredi que les travaux du Parlement britannique seraient suspendus la deuxième semaine de septembre et jusqu’au 14 octobre, soit deux semaines avant la date prévue du Brexit, le 31 octobre.

Ce timing très serré rend improbable que les députés opposés à une sortie sans accord de l’Union européenne puissent faire voter des lois pour l’empêcher.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BELGIUM-POLITICS-GOVERNMENT-ROYALS-G59FB9OEQ.1

    Coalition fédérale: PS et N-VA ne se rapprochent pas mais ne se quittent plus

  2. Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB, et son homologue autrichien Andreas Mattha ont célébré ce lundi l’arrivée du premier train de nuit reliant Vienne et Bruxelles.

    Retour des trains de nuit en Belgique: une solution du passé pour l’avenir ?

  3. «
Le Mercosur vend l’Amazone
», dénonçaient des opposants à l’accord lors d’une manifestation devant l’ambassade du Brésil en Belgique en août dernier.

    Unanimité wallonne contre le traité Mercosur

La chronique
  • Négociations fédérales: le citoyen a besoin d’honnêteté intellectuelle, pas de mépris

    Le PS et la N-VA sont depuis quelques jours en réunion ininterrompue. Les frères ennemis ne se quitteraient plus et on est en droit d’espérer que cette fois c’est la bonne et qu’après huit mois, on aura droit à de l’honnêteté intellectuelle de part et d’autre, permettant de donner une fois pour toutes une réponse à la question de leur (im)possible route commune au gouvernement.

    Paul Magnette, président du PS, a (re)dressé la liste du programme que les socialistes souhaitent et sur lequel ils ont...

    Lire la suite