Accueil Sports Sports moteurs Formule 1

Formule 1: Vanessa Maes, «girl power» à Francorchamps

Macho, le monde de la bagnole ? La Région wallonne a donné sa réponse en confiant à Vanessa Maes les clefs du Grand Prix, après avoir installé Nathalie Maillet à la tête du circuit.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 5 min

Je suis une femme de caractère, j’ai une autorité naturelle, j’aime les challenges, je n’aime pas perdre, et j’aime créer les espaces là où il n'y en a pas. » Voilà comment s’était présentée Nathalie Maillet lors de son intronisation à la tête du circuit de Spa-Francorchamps, le 1er juillet 2016. Depuis, cette Française a largement joint le geste à la parole, dans un style que l’on qualifiera de « décidé ».

« Je suis quelqu’un d’entier et droit ; oui, quelqu’un de très carré, mais j’ai besoin de ça car j’estime qu’il est important d’avoir des procédures et des règles, surtout quand on travaille avec de l’argent public. J’ai du caractère, et surtout du mal à lâcher prise. Et je suis aussi hyper rancunière ! » Voilà comment se décrit Vanessa Maes (bientôt 43 ans), directrice générale du Grand Prix de Belgique depuis novembre dernier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Formule 1

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs