Tempête tropicale Dorian: «Je suis la meilleure chose qui soit arrivée à Porto Rico», dit Trump

Donald Trump a dénoncé mercredi en termes très vifs la corruption à Porto Rico au moment où l’archipel se prépare à l’arrivée de la tempête tropicale Dorian qui pourrait se transformer en ouragan.

«Porto Rico est l’un des lieux les plus corrompus au monde», a tweeté le président américain en évoquant ce territoire rattaché aux Etats-Unis à la fin du XIXe siècle.

«Leur système politique est en ruines et leurs dirigeants sont soit incompétentes soit corrompus», a-t-il ajouté, déplorant que «les milliards de dollars» débloqués après le passage de l’ouragan Maria en 2017 aient, selon lui, été envoyés à des «politiciens corrompus».

«Et, au passage, je suis la meilleure chose qui soit arrivée à Porto Rico!», a-t-il ajouté.

Maria a causé des ravages

En septembre 2017, l’ouragan Maria avait traversé toute l’île, causant des ravages dont le territoire américain peine encore à se relever.

L’ancien gouverneur de Porto Rico, Ricardo Rossello, a été poussé à la démission le mois dernier, en partie en raison de vives critiques liées à sa gestion de la crise.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Rensenbrink, sourire timide et Soulier d’or 1976. @Photo News

    Avec Robbie Rensenbrink, Anderlecht dit adieu à son icône des seventies

  2. TOPSHOT-CHINA-HEALTH-VIRUS

    Coronavirus en Belgique: «Il ne faut pas céder à la panique, on est prêts»

  3. «
Je suis faite de cette féminité exubérante et révolutionnaire et de quelque chose de méditerranéen qui est plus terrien et ancestral.
»

    Monica Bellucci au «Soir»: «J’ai mis ma beauté au service du cinéma»

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite