Tour d’Espagne: Angel Madrazo gagne la 5e étape, Miguel Angel Lopez prend le maillot de leader

©AFP
©AFP

L’Espagnol Angel Madrazo (Burgos BH) a remporté la 5e étape du Tour d’Espagne (WorldTour), la première en montagne, disputée sur 170,7 km entre L’Eliana et une arrivée au sommet de l’Observatoire d’astrophysique de Javalambre au terme d’une montée de 11,8 km, mercredi, à près de 2.000 m d’altitude (1.950m).

Pour sa première arrivée au sommet, la Vuelta a connu un changement de leader avec la prise de pouvoir du Colombien Miguel Angel Lopez (Astana), 25 ans, 4e de l’étape du jour.

Après moins de dix kilomètres, trois hommes se sont isolés en tête, les Espagnols José Herrada Lopez (Cofidis) et Angel Madrazo (Burgos BH) avec le Néerlandais Jetse Bol (Burgos BH aussi). Le trio a compté jusqu’à plus de dix minutes d’avance et entamera l’ascension de l’Alto Fuente de Rubielos (3e catégorie), à 70km d l’arrivée, avec encore 9 minutes de marge. La formation Sunweb, du leader Nicolas Roche, se contentait de stabiliser l’écart, Herrada, le mieux classé, n’étant qu’à 13 : 21 au général. Tant et si bien que les trois hommes ont abordé la montée finale, de première catégorie, avec toujours 9 minutes d’avance sur un peloton bien tranquille jusque-là.

Leader du classement de la montagne de cette 74e édition de la Vuelta, Madrazo, 31 ans, remporte la 3e victoire de sa carrière, mais de très loin la plus importante. Derrière, quelques favoris se sont montrés, dont l’Espagnol Alejandro Valverde (Movistar), 5e, à l’attaque alors que le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma) avait pris sa roue.

Leader à l’issue de la première étape samedi lors du contre-la-montre par équipe, Miguel Angel Lopez avait dû abandonner le maillot de leader, qui a pris la couleur du rouge il y a précisément dix ans, à l’Irlandais Nicolas Roche (Sunweb) dès le lendemain. Celui-ci ayant été lâché mercredi, le Colombien est en tête à nouveau avec 14 secondes d’avance Roglic, 23 sur son compatriote Nairo Quintana (Movistar) et 28 sur Valverde.

L’étape a notamment été marquée par l’abandon de l’Autrichien Gregor Mühlberger (Bora-Hansgrohe).

Jeudi, le peloton devra se farcir 198,9 km entre Mora de Rubielos et Ares del Maestrat, avec une route qui s’élève encore, a priori favorable aux baroudeurs.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Il a remporté la Schwalbe Classic Adelaide ce dimanche. @News

    Par Stéphane Thirion

    Route

    Caleb Ewan veut frapper d’entrée

  • @News

    Par Stéphane Thirion

    Route

    Sam Bennett, la nouvelle attraction de Deceuninck

  • Les coureurs de Circus-Wanty-Gobert peaufinent leur condition à Alfas del Pi.

    Par Eric Clovio, Envoyé spécial à Alfas del Pi

    Route

    Pour Circus-Wanty Gobert, le printemps sera chaud

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pour Pierre Verdier, CEO de l’entreprise, le salariat est incompatible avec le modèle Deliveroo.

    Pierre Verdier au «Soir»: «Deliveroo ne pourrait plus couvrir que des zones très réduites»

  2. Emir Kir ne sait pas encore s’il introduira un recours contre la décision du Parti socialiste bruxellois.

    Le PS bruxellois tente d’éteindre l’incendie Kir

  3. @News

    Philippe Albert revient sur Anderlecht – FC Bruges: «Avec Colassin, j’ai découvert un jeune talent avec beaucoup de culot»

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite