Bruxelles-Ixelles: les policiers à vélo se lancent à la chasse aux vitesses inadaptées

Bruxelles-Ixelles: les policiers à vélo se lancent à la chasse aux vitesses inadaptées

La police de Bruxelles-Ixelles se concentre actuellement sur la verbalisation des vitesses inadaptées aux circonstances, selon une information publiée mercredi par Bruzz et confirmée par le porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Olivier Slosse. L’initiative a démarré début août dans le centre de Bruxelles et sur le territoire de Laeken. Elle sera poursuivie et élargie prochainement à la zone Ixelle-Louise.

C’est la brigade cycliste qui travaille à la convivialité dans la circulation qui a ajouté cet élément à sa liste d’infractions prioritaires. Il s’agit d’un article du code de la route existant, mais peu employé. L’amende en rapport est de 116 euros en perception immédiate.

Il n’est pas ici question de sanctionner un excès de vitesse par rapport à la limitation maximale fixée sur la voie concernée, mais par rapport aux circonstances, ce qui inclut les conditions météorologiques, la présence d’usagers faibles ou encore la densité du trafic. Il pourrait par exemple s’agir de sanctionner un conducteur qui roule à 45 km/h sur une voie limitée à 50 km/h, mais à proximité d’un incident impliquant un usager faible encore sur la route ou par temps de verglas en mettant en danger les autres automobilistes présents.

Une procédure contradictoire

La procédure est contradictoire. « L’objectif visé est d’obtenir un changement de comportement dans un secteur, pas de faire du chiffre », explique Olivier Slosse. « On pourrait penser que c’est de l’ordre de l’arbitraire, mais la procédure est contradictoire. Le conducteur peut faire valoir des arguments qui prouveraient que sa façon de conduire était justifiée. Les tapages nocturnes et d’autres choses sont fréquemment constatés et peuvent être contestés sans qu’il y ait un matériel scientifique employé comme un radar. (…) Mais, c’est vrai, que c’est un des rares cas où la charge de la preuve est inversée et revient au contrevenant ».

Sur 9 jours de contrôles relatifs à la convivialité dans le trafic effectués en août, les policiers à vélo ont verbalisé 2.313 conducteurs, dont 144 pour vitesse inadaptée en fonction des circonstances. Les autres amendes concernent entre autres le stationnement sur des zones de livraison (376), le stationnement sur un trottoir (540), l’usage du GSM au volant (21) ou encore le stationnement sur une piste cyclable (175).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous