Angel Madrazo, vainqueur de la première arrivée au sommet du Tour d’Espagne: «Sans l’attaque, je n’aurais pas gagné»

©AFP
©AFP

L’Espagnol Angel Madrazo (Burgos BH) a profité de l’échappée du jour pour s’imposer au terme de la 5e étape du Tour d’Espagne (WorldTour), la première à arriver au sommet, mercredi à Javalambre.

Madrazo, 31 ans, décroche le plus beau succès de sa carrière profitant des circonstances de course. « C’est clair que sans l’attaque du jour, jamais je n’aurais pu gagner une étape de montagne avec une arrivée au sommet », reconnaissait l’Espagnol à l’arrivée, lui qui a devancé son coéquipier, le Néerlandais Jetse Bol et l’Espagnol de l’équipe Cofidis, José Herrada, pourtant favori des trois coureurs échappés depuis le début de l’étape et qui comptaient encore 9 minutes d’avance au pied de la dernière ascension du jour (11,7km).

« Il y a eu beaucoup de changements de rythme dans la montée. Les deux étaient plus forts que moi et j’ai dû lâcher un moment. Mais j’ai réussi à rentrer et j’ai vu que José Herrada flanchait, que Jetse aussi, du coup je suis parti », a ajouté celui qui consolide aussi son maillot de meilleur grimpeur du Tour d’Espagne.

« C’est vraiment un rêve. On a vraiment vécu des moments difficiles avec l’équipe la saison dernière. C’est bien pour l’équipe, elle le mérite », a ajouté l’Espagnol faisant référence à la suspension de son équipe par l’UCI en décembre dernier pour une période allant du 16 janvier au 5 février de toute compétition internationale en raison de trois contrôles positifs au sein du groupe : Iban Salas (passeport biologique), David Belda (EPO) et Igor Merino (hormones de croissance), suspendus tous les trois quatre ans.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous