Mexique: 26 morts dans l’incendie criminel d’un bar de striptease dans l’Etat de Veracruz

Incendie criminel, rafales d’armes automatiques: un règlement de compte dans un bar de striptease de l’Etat mexicain de Veracruz a fait au moins 26 morts et 11 blessés, ont annoncé mercredi les autorités.

Huit hommes ont fait irruption dans la nuit de mardi à mercredi au «Caballo blanco» (Cheval blanc), établissement nocturne de Coatzacoalcos, cité portuaire mexicaine, connue pour son industrie pétrolière, ont indiqué des témoins.

Des tirs et des cocktails molotov

Selon certains d’entre eux, ils ont tiré sur les clients et mis le feu à l’établissement à l’aide de cocktails Molotov. D’autres affirment que les agresseurs ont versé de l’essence avant d’incendier le bar.

Devant le bar en partie carbonisé, des débris et des chaises retournées étaient visibles. Le cadavre d’une danseuse gisait à côté de la piste et des barres verticales.

Mercredi matin, durant son habituelle conférence de presse quotidienne, le président mexicain, Andrés Manuel Lopez Obrador, a dénoncé une attaque «inhumaine», évoquant un règlement de compte entre le parquet local de Veracruz et des groupes criminels sur fond de corruption.

Une des zones les plus violentes

Cette attaque a eu lieu dans une des zones les plus violentes du Mexique. De par son emplacement, cet Etat, qui borde le Golfe du Mexique, est stratégique pour le trafic de drogue vers les Etats-Unis. Le Veracruz est régulièrement le théâtre d’enlèvements et d’extorsions sur les migrants.

Le gouverneur de l’Etat, Cuitlahuac Garcia, a indiqué sur Twitter que selon les premiers éléments de l’enquête sur ce «crime déplorable», un des auteurs avait été arrêté en juillet avant d’être relâché 48 heures plus tard par le parquet local, ce que le ministère public a nié.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BELGA

    Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

  2. PHOTONEWS_10798099-022

    Le PS bruxellois a osé exclure Emir Kir

  3. Conner Rousseau ne porte pas un pull à capuche uniquement pour une question de confort. Le président du SP.A a lancé sa propre ligne de vêtements au profit des centres de préventions pour le suicide. Ces derniers sont menacés par les mesures d’économies du gouvernement flamand. © Pierre-Yves Thienpont.

    Conner Rousseau (SP.A) au «Soir»: «Des élections? Ce serait la fin de la Belgique!»

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite