Amazonie: Timberland, Vans, Kipling... des marques internationales menacent de boycott le cuir brésilien

Amazonie: Timberland, Vans, Kipling... des marques internationales menacent de boycott le cuir brésilien

Plusieurs marques internationales de l’habillement ont exprimé leur intention de suspendre leurs achats de cuir brésilien en raison de la politique environnementale menée par le Brésil en Amazonie, une mesure qui ne s’est toutefois «pour l’heure» pas concrétisée selon les professionnels du secteur.

«Nous avons reçu (mardi) une information de la part des tanneries selon laquelle il y aurait une suspension des commandes et nous avons transmis cette information au ministère», expliqué à l’AFP une responsable du Centre des industries de tannerie du Brésil (CICB), qui regroupe les entreprises brésiliennes productrices de cuir.

Le document remis par le CICB au ministère a été publié mercredi par le journal Folha de S.Paulo.

Beaucoup d’inquiétude

«Nous avons reçu récemment avec beaucoup d’inquiétude un communiqué nous informant de la suspension des achats de cuir au Brésil de certains importateurs mondiaux parmi les plus importants», écrit le CICB, cité par le quotidien.

«Cette annulation est justifiée par des informations selon lesquelles les incendies en Amazonie sont liés au secteur agricole dans le pays», ajoute-t-il.

Parmi les marques ayant annoncé leur volonté de suspendre leurs commandes figurent Timberland, Vans, JanSport, The North Face et Kipling, propriétés de l’entreprise américaine VF Corporation (VFC), selon le journal.

Dans un communiqué diffusé en réaction à la publication de cette lettre, le président exécutif du CICB, José Fernando Bello, assure toutefois que cette suspension «pour l’heure, ne s’est pas concrétisée» et que les «approvisionnements et les exportations se poursuivent normalement».

«Il n’y a pas d’annulation de commandes de cuir au Brésil (...) grâce au travail intense de sensibilisation que les entreprises ont mené auprès de leurs clients», assure M. Bello qui rappelle que les tanneries garantissent à leurs clients des certificats prouvant l’origine de leur matière première.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous