Les parents du jeune de 19 ans tué d’un coup de couteau déférés au parquet de Liège

Les parents du jeune de 19 ans tué d’un coup de couteau déférés au parquet de Liège

Les parents du jeune de 19 ans qui a été tué mercredi en milieu de journée après avoir reçu un coup de couteau au thorax à son domicile de Sainte-Walburge (Liège), ont été privés de libertés et seront présentés au juge d’instruction jeudi, indique jeudi matin le parquet de Liège. Ils seraient les responsables du coup de couteau qui a été fatal à la victime.

C’est lors d’une dispute familiale à son domicile situé rue Jean Riga à Sainte-Walburge (Liège) mercredi vers 12h30, que Bilal, 19 ans, a reçu un coup de couteau dans la région thoracique. Le jeune homme est alors sorti dans la rue avant de s’effondrer au sol. Alertés par un piéton, les services de secours n’ont rien pu faire pour sauver la victime.

Selon le parquet, les parents seraient les responsables de l’homicide. «Les suspicions vont à la base vers les parents qui devraient être les responsables du coup de couteau porté à Bilal. Des frères et soeurs de la victime, mineurs et présents lors de l’altercation, devront être entendus», indique Renaud Xhonneux, premier substitut du procureur du roi de Liège.

L’autopsie a eu lieu

L’autopsie de la victime a eu lieu dans la matinée de jeudi et le médecin légiste devrait apporter plus de précision sur l’unique lésion retrouvé sur le corps de la victime. Le couteau qui a servi pour tuer le jeune homme n’a toujours pas été retrouvé. Ce n’était pas la première fois que la police de Liège se rendait au domicile de ce denrier. Un dossier avait déjà été à l’instruction pour une dispute entre la victime et son frère.

Le motif de la dispute reste, à l’heure actuelle, toujours flou et le parquet de Liège n’a pas souhaité donner plus d’élément. Les parents du jeune Bilal, seront présentés jeudi au juge d’instruction.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. L’expédition commence place Dumon, à Wolume-Saint-Pierre, avec le tram 39 – un vieux modèle.

    Le tour de Bruxelles en mobilité partagée: «Le Soir» a tenté l’expérience

  2. d-20190920-3W685Y 2019-09-20 08:13:25

    Nethys: une semaine de révélations dans «Le Soir»

  3. d-20190830-3VTLPV 2019-08-30 11:01:52

    Les racines élémentaires de Patrick Dewael: «Mon libéralisme doit tout à ma famille et à Verhofstadt»

La chronique
  • {L’Ardenne} ou {les Ardennes}?

    Morphologie et géographie

    Un billet de cette chronique a fait le point récemment sur les marques du nombre dans les noms propres. Si la règle générale prône l’invariabilité, elle connaît de nombreuses exceptions, y compris dans des noms de pays ou de régions. Depuis longtemps, le pluriel s’est imposé dans les Amériques, les Antilles ou les Pouilles  ; à date plus récente sont apparus les deux Congos, les deux Corées, les deux Vietnams. Peut-être sera-t-il question demain des deux Belgiques.

    Vu l’abondance de matière, d’autres toponymes ont été prudemment mis en réserve… en attendant que le loup sorte du bois. Cela vient de se produire le week-end dernier dans le magazine Sosoir, compagnon de votre quotidien...

    Lire la suite

  • Climat: rien n’est fait. Tout reste à prouver

    On en sait qui feront les comptes : 75 à 95.000 début décembre 2018, 75.000 fin janvier 2019, 15 à 20.000 en septembre 2019. Et qui en tireront des conclusions sur un essoufflement du mouvement climatique en Belgique. Plus aisé à faire – mais totalement réducteur – que de se frotter au monde complexe, emporté, contradictoire, désespéré parfois de la mobilisation climatique aujourd’hui.

    Depuis près d’un an, et pas seulement à Bruxelles, des centaines de milliers de personnes ont défilé pour...

    Lire la suite