Accueil La Une Belgique

Vie féminine: «Décloisonner le civil et le pénal»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Céline Caudron est coordinatrice nationale de l’association Vie féminine.

Inscrire le féminicide dans le code pénal, une bonne idée ?

On nous pose toujours la question. Pour nous, dans le contexte actuel, ce n’est pas une priorité, juste un gadget. Cela ne changerait pas grand-chose en réalité. Ce qui est important, c’est qu’il y ait une reconnaissance du féminicide en tant que tel : une violence extrême faite aux femmes, le meurtre d’une femme parce qu’elle est une femme dans une société machiste. Un homme qui détruit une femme parce qu’elle est une femme, pour exercer sa domination. Il faut que les gens comprennent. Cela passe par les médias et par la justice. Mais ce n’est pas une affaire de code pénal.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs