Bruxelles: Woluwe-Saint-Lambert donne six mois à la Région pour fixer des règles sur les trottinettes électriques

Bruxelles: Woluwe-Saint-Lambert donne six mois à la Région pour fixer des règles sur les trottinettes électriques
Belga

Le collège des bourgmestres et échevins de Woluwe-Saint-Lambert donne six mois à la Région bruxelloise pour fixer des règles précises en matière de stationnement des véhicules en cyclopartage. Sans cela, il se réserve le droit d’adopter un règlement communal de police spécifique, fixant des telles règles sur le territoire de la commune, a-t-il annoncé vendredi. Le collège a en outre décidé d’écrire un courrier dans ce sens à la nouvelle ministre régionale de la Mobilité, Elke Van den Brandt (Groen).

Les travailleurs pourront bientôt acheter des trottinettes avec leurs écochèques

Dans le viseur de la majorité communale de cette commune du sud-est de la capitale dont le bourgmestre n’est autre qu’Olivier Maingain, le président de DéFI, partenaire de la majorité régionale : les trottinettes et vélos électriques en libre-service.

Depuis la fin de l’année dernière, la législation régionale prévoit de fixer les règles d’octroi des licences d’exploitation aux opérateurs qui gèrent un parc de véhicules en cyclopartage (trottinettes, vélos, scooters…).

Trottinettes électriques : le code de la route est en train de changer en Belgique

« Le développement de ce type de véhicules électriques partagés est, a priori, une excellente initiative qui diversifie l’offre en matière de mobilité douce. Il est cependant regrettable que le précédent ministre régional de la mobilité (ndlr : Pascal Smet) n’ait pas pris les dispositions nécessaires pour réglementer plus précisément le stationnement de ces véhicules (et notamment les trottinettes). Celui-ci se fait actuellement parfois de manière anarchique, entravant la mobilité des piétons, des personnes à mobilité réduite, voire même des cyclistes », a fait valoir vendredi le cabinet du bourgmestre.

Trottinette électrique : ce qu’il faut savoir avant de se lancer

La Région s’était engagée à consulter les communes pour définir des zones où le stationnement des véhicules en cyclopartage ne serait pas autorisé, car présentant un danger pour les autres usagers.

Bruxelles : un homme filmé quasi nu en trottinette électrique dans le tunnel Botanique

« A la demande du cabinet de l’ancien ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet, le Collège a donc transmis, en février dernier, une liste des voiries dont les trottoirs font moins d’1m50 et des zones jugées dangereuses sur la base des relevés des gardiens de la paix… Le 20 juin, le cabinet du précédent ministre régional la Mobilité a annoncé que, finalement, il allait définir une liste des zones d’interdiction sans tenir compte de l’avis des communes. Les seules zones d’interdiction envisagées par celui-ci (parcs interdits aux vélos, gares ferroviaires dont les bâtiments et quais sont facilement géolocalisables, zones classées à l’UNESCO, rues commerciales piétonnières et rues sans places de stationnement avec des trottoirs étroits) n’existent pas à Woluwe-Saint-Lambert », a déploré le cabinet de Maingain.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. 06670710

    Brexit: Boris Johnson menace d’élections anticipées

  2. Le 17 août 1996, sur les marches du palais de justice de Neufchâteau, apparaît, entre deux policiers, un petit homme rondouillard, aux traits creusés par des heures d’interrogatoires.

    Michel Nihoul est mort: l’affaire Dutroux perd l’une de ses figures

  3. Schwarzenegger dans le dernier «
Terminator
».

    Arnold Schwarzenegger: «La saga ‘Terminator’ a été un chapitre très important de ma vie»

La chronique
  • CD&V: Blanche-Neige et les Sept Nains

    Le CD&V est en grand désarroi. La preuve : pour succéder à Wouter Beke, l’ancien président des démocrates-chrétiens flamands, déjà sept candidats se sont présentés. La plupart d’entre eux sont bourgmestres.

    Ce n’est pas par hasard si le CD&V est toujours le plus grand parti au niveau local, avec plus de 120 bourgmestres sur 300 communes flamandes. Quelques candidats se singularisent : il y a par exemple le président des jeunes démocrates-chrétiens, Sammy Mahdi, toujours accompagné de son chien Pamuk. Ou il y a l’unique femme parmi eux, Katrien Partyka, la bourgmestre de Tirlemont, où le CD&V est devenu en 2014, pour la première fois dans l’histoire de la ville, le plus grand parti. Ou encore, il y a l’acteur bien connu parmi les sept : Walter De Donder, bourgmestre d’Affligem, qui gagne sa vie en jouant le rôle du lutin Plop dans la série pour enfants Le Lutin Plop. Et puis, il y avait les deux candidatures annoncées, celle de Pieter De Crem et celle d’Hendrik Bogaert, bien connus et plutôt à droite, mais qui in fine se sont abstenus....

    Lire la suite

  • Patients et soignants méritent mieux que cela

    Pour les uns – les patrons – il n’y a là rien d’autre qu’une espèce de paranoïa syndicale. Pour les autres – les syndicats – l’accord du non-marchand de 2017 a valeur exclusive d’avancée sociale à l’avantage du personnel. Entre les deux camps, la ministre en affaires courantes de la Santé publique compte les coups. Elle penche même, une fois n’est pas coutume, en faveur des travailleurs, assurant qu’infirmiers, sages-femmes, kinés, logopèdes, diététiciens – « tout le personnel soignant » en fait – doivent « recevoir la...

    Lire la suite