Accueil Société

Transports en commun, abattage rituel, santé…: tout ce qui change ce 1er septembre

Voici les grands changements qui entreront en vigueur à partir de ce dimanche.

Temps de lecture: 3 min

De nombreux changements sont attendus ce dimanche 1er septembre. En Wallonie, l’abattage des animaux sans étourdissement préalable sera interdit, à la grande satisfaction des associations de protection animale.

L’abattage rituel sans étourdissement interdit en Wallonie

L’interdiction de l’abattage des animaux sans étourdissement préalable entre en vigueur le 1er septembre en Région wallonne. Dans la religion islamique, la coutume veut qu’à l’Aïd el-Kébir, on sacrifie une bête, le plus souvent un mouton, une chèvre ou un bovin mais sans l’étourdir au préalable, ce qui contribue à rendre la viande « halal ». Le repas est ensuite partagé avec les membres de la famille, les voisins et les personnes plus pauvres.

À lire aussi Abattage rituel: deux visions s’affrontent

Cependant, une interdiction absolue de l’abattage sans étourdissement a été approuvée en 2017 en Flandre et en Wallonie. Elle est entrée en vigueur le 1er janvier au nord du pays et le sera le 1er septembre au sud.

De nouveaux vaccins disponibles en Fédération Wallonie-Bruxelles

L’Office de la Naissance et de l’Enfance (ONE) a renouvelé les marchés publics d’achat des vaccins du Programme de vaccination de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ces marchés entrent en application le 1er septembre 2019 pour une période de 4 ans, soit jusqu’en 2023. Ils impliquent quelques ajustements, notamment au niveau des fournisseurs (firmes pharmaceutiques), « mais la plupart des vaccins restent identiques », peut-on lire sur le site vaccination-info.be.

À lire aussi Edito | Pour lutter contre la peur du vaccin, l’humain doit primer

Le champ d’activité des aides-soignants s’élargit

L’arrêté royal concernant l’élargissement des activités d’infirmières pouvant êtres effectuées par les aides-soignants doit entrer en vigueur le 1er septembre.

Il autorise les aides-soignants à poser cinq actes supplémentaires sur les patients, comme administrer des gouttes ophtalmiques, mesurer des paramètres tels que le taux de glycémie et la tension, enlever des fécalomes ou appliquer des bandages/bas destinés à prévenir et/ou traiter des affections veineuses.

À lire aussi Aidants proches: loyauté et culpabilité au quotidien

Les banques KBC et CBC augmentent certains tarifs

À partir du 1er septembre, les frais mensuels liés au Compte Plus KBC et au Compte Plus CBC seront de 2,5 euros, contre 2 euros actuellement. Près de 80 % des clients de KBC ont opté pour ce compte, et plus de 90 % chez CBC.

La cotisation mensuelle liée au Compte à vue « à la carte » passe, elle, de 1,25 euro à 1,75 euro chez KBC, et de 1 euro à 1,75 euro chez CBC.

À lire aussi Les banques belges, un condensé de la crise bancaire de 2008

Le Compte Base KBC et « le Compte de l’Agence à votre nom » de CBC restent gratuits, mais certaines transactions deviennent plus onéreuses.

Le TEC lance un nouvel abonnement

La société wallonne de transports publics TEC lance dès le 1er septembre un abonnement d’une durée de 4 mois à destination des 12-24 ans.

Les tarifs seront de 44 euros pour un abonnement Next (35,20 euros pour le prix réduit « famille nombreuse »), 57 euros pour l’abonnement Horizon (45,60 euros prix réduit) et de 93,50 euros pour un abonnement Horizon+ (74,80 euros avec réduction).

Jusqu’à présent, les 12-24 ans pouvaient souscrire à un abonnement de 1 mois, de 6 mois ou d’un an.

À lire aussi Les projets du TEC d’ici 2023

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko